Algérie - A la une

Inadaptés mentaux de Tizi Ouzou Des artistes en herbe



Inadaptés mentaux de Tizi Ouzou Des artistes en herbe
Des ?uvres réalisées par des enfants inadaptés mentaux de la wilaya de Tizi Ouzou ont été exposées durant deux jours à la placette du musée de la ville.Cela, à l'occasion de deux journées Portes ouvertes initiées par l'association des parents et enfants inadaptés mentaux dans le cadre de la célébration de la Journée nationale des handicapés. Cette exposition a constitué un rendez-vous clé pour l'orientation des parents venus nombreux se rendre compte qu'un enfant handicapé mental est capable aussi de réaliser. Nombreux sont ceux qui sont venus en espérant trouver des réponses à leurs questions. Sur ce point, la psychologue de l'association APEIM nous dira que lors de la manifestation, il a été constaté que les parents ne sont pas assez sensibilisés. «Nous avons tenté de faire une petite exposition sur les travaux signés par nos enfants inadaptés mentaux qui est aussi une façon de sensibiliser les gens sur ce que peuvent réaliser ces petits. Nombreux sont ceux qui ignorent leurs capacités et compétences dont beaucoup de parents eux-mêmes, qui ne sont pas assez sensibilisés et qui ont besoin d'être orientés.» Actif depuis vingt ans, le centre psychopédagogique de Tizi Ouzou qui est géré par l'association des parents et enfants inadaptés mentaux, a pu prendre en charge ces enfants, au nombre de 80 pour leur apprendre un métier et développer leur savoir-faire manuel. Le directeur du centre, M. Antitene Achour nous dira, pour sa part que «les enfants inadaptés sont pris en charge à partir de cinq ans durant quelques années par des psychologues, des orthophonistes et des éducateurs. Durant cette période, on évalue les capacités intellectuelles et manuelles de chaque enfant. Un projet individuel est tracé pour chacun, selon ses aptitudes». Et de poursuivre : «à partir de 16 ans, ce sont les ateliers de préformation dont la poterie, le tissage, la peinture, le jardinage, la mosaïque, la coiffure et autres qui entrent en jeu. Nous créons chaque fois qu'il le faut de nouveaux ateliers, selon les besoins des enfants», ajoutera le directeur qui souligne que leur centre est actif tout au long de l'année. Il pense aussi organiser des colonies de vacances pour ces enfants pour leur offrir un peu de divertissement. Absents ces deux dernières journées en raison des conditions climatiques, les enfants se présenteront demain après-midi (16 mars) à la maison de la culture Mouloud-Mammeri pour assister à la présentation de pièces théâtrales et de chants ; un spectacle qui se démarquera sans doute des autres.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)