Algérie

Importation des produits pyrotechniques

Les ports sous haute surveillance C’est l’alerte chez la douane nationale. Et pour cause, l’approche de la fête du Mouloud avec la perspective de voir le marché inondé par les produits pyrotechniques, dangereux pour la vie du citoyen. La douane va déployer d’importants moyens pour y faire face... Les ports algériens seront mieux surveillés à l’approche de la fête du Mouloud, afin d’éviter l’inondation du marché par les produits pyrotechniques. Hier déjà, deux containers de 20 pieds chacun, contenant plus de 1.400 cartons en produits pyrotechniques ont été interceptés par la douane algérienne, en provenance d’Espagne. «Les deux containers ont fait un premier voyage et n’ont pas été introduits. C’est là que nous avons commencé à soupçonner leur contenance. L’importateur est revenu une deuxième fois à la charge, déclarant qu’il importait du vernis et que sa marchandise allait passer par le couloir vert», a expliqué le directeur régional du port d’Alger, Kaddour Bentahar, lors de l’ouverture des containers faite en présence de la presse. Le même responsable a fait savoir que la douane a transmis le dossier de l’importateur au service des contentieux qui intentera à son encontre une action en justice. «Nous avons eu le dossier de la personne qu’on ne connaît pas par le biais d’un transitaire, ce qui nous donne la possibilité de remonter jusqu’à lui», a-t-il fait savoir. Et d’ajouter qu’il s’agit de la deuxième opération du genre durant cette année 2006. La première, qui remonte à quelques mois, a permis de saisir également deux autres containers de 40 pieds chacun. Interrogé sur le fameux circuit vert, créé justement pour faciliter le transit pour les marchandises, le même responsable a fait savoir que le choix des marchandises et du passage par l’un des trois couloirs, vert, orange ou rouge, est fait par un ordinateur. «Le vert est destiné pour les marchandises qui ne posent pas de problème; au couloir orange, on vérifie surtout les documents, les formalités douanières et administratives préalables et, le rouge, le container passe automatiquement par le scanner.» Et afin d’éviter l’introduction de containers de pyrotechniques, la douane a mis en place un nouveau système de contrôle plus rigoureux. «Nous savons qu’à l’approche de la fête du Mouloud, nombreux seraient tentés par l’importation de ces produits interdits et dangereux. C’est la raison pour laquelle nous allons renforcer le contrôle. C’est un nouveau dispositif de contrôle combiné où il y aura notamment les services de lutte contre la fraude et les brigades de contrôle du port d’Alger. Nous allons élargir les plages horaires de contrôle, à bord des bateaux, avec le ciblage de marchandises en provenance de pays d’importation», a-t-il expliqué. Il évoquera par la même occasion les prises de l’année 2005, estimées à 50 containers, mais aussi la difficulté de garder la marchandise à l’abri des vols, notamment par des jeunes voyous qui s’introduisent à même le port , la nuit, pour ouvrir carrément les containers. L’année 2005 a également été, pour la douane, très fructueuse avec le démantèlement de la filière dite «syrienne» spécialisée dans l’importation de machines défectueuses pour de faux investissements. «Les machines défectueuses sont surfacturées et le manège vise en réalité à faire fuir la devise».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)