Algérie

Ils nous ont quittés cette année

Ils nous ont quittés cette année
L'année 2011 est sur le point de s'achever, et occuper désormais une place dans la mémoire de l'histoire, remplie des bons et mauvais souvenirs.
La culture a été un espace marqué par des faits parfois réjouissants et d'autres fois cruels et touchants où artistes, écrivains, animateurs, etc., ont tiré leur révérence après des carrières brillantes. La légende hollywoodienne Liz Taylor, la comédienne française Annie Girardot, la diva capver-dienne Cesaria Evora sont quel-ques-uns des noms qui s'en sont allés avec l'année 2011. La scène culturelle algérienne a, elle aussi, connu son lot de disparitions douloureuses, à l'instar de Djilali Amarna, l'un des piliers et membres fondateurs du célèbre groupe belabésien Raïna Rai, qui s'est éteint après un long combat contre la maladie, ou encore la chanteuse Farida El-Djazaïria, qui après un parcours riche au sein de la radio algérienne, et des col-laborations fructueuses avec plu-sieurs artistes de renom, est partie un certain 24 août, dans le silence le plus absolu. L'homme-orchestre, l'enfant prodige de Ghardaïa ou encore celui que l'on surnommait «Monsieur Interlude», celui qui a bercé de ses notes musicales les années 1980-1990, en l'occurrence Mahfoud Djelmani, a lui aussi perdu son combat contre la maladie. Il y eut aussi Hamid Skif, un surdoué de la plume, établi à Ham-bourg en Allemagne. Il est parti alors qu'il avait encore cette fougue qui peut donner naissance à des chefs-d''uvre. Ce sont là quel-ques-uns de ceux qui restent pour nous inoubliables car ils ont contribué à la construction du patrimoine culturel national et mondial et assuré sa continuité.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)