Algérie

«Il y a des mauvais maîtres d'ouvrage !»



Une attaque à peine voilée adressée aux promoteurs immobiliers, dont l’OPGI. Ces derniers sont pointés du doigt par le ministre qui estime que «les projets accusent un retard considérable dans leur réalisation, notamment ceux du programme quinquennal». Le ministre, apparemment courroucé, s’est montré insatisfait et l’a clairement exprimé. «Le retard qu’accuse la réalisation du programme alloué par les pouvoirs publics pour le secteur de l’habitat à Bouira est inacceptable», dira-t-il en substance. Et à l’endroit de l’Office de la promotion et de la gestion immobilière de Bouira, il ne manquera pas d’envoyer quelques fléchettes, soulignant que cette structure doit honorer ses engagements et achever les programmes de logements dans les meilleurs délais. Concernant justement les logements, le ministre est catégorique en déclarant : «La wilaya de Bouira accuse un déficit important en matière de logements ces dernières années et le gros problème réside dans la viabilisation.» Dans le domaine des réalisations, il y a lieu de relever que 231 logements LSP et à caractère locatif ont été réceptionnés à Bouira, Taghzout et Lakhdaria. Par ailleurs, le ministre Noureddine Moussa a accordé, à Lakhdaria, une enveloppe de 10 milliards de centimes pour la protection des zones urbaines menacées par le phénomène de l’érosion et des glissements de terrain. A Sour El Ghozlane, lors de l’inspection du projet d’aménagement du quartier des 500 Logements, le ministre a donné des instructions à ce que tous les quartiers de la ville soient pris en considération concernant le domaine de la viabilisation. A ce sujet, nous avons appris que 16 sites ont été recensés dans le cadre de ce projet. Enfin, notons que la wilaya de Bouira vient de bénéficier d’un quota de 400 logements destinés à la résorption de l’habitat précaire (RHP).                                                                                                     


 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)