Algérie

Il tue sa fille de 2 mois

L’accusé condamné à 8 ans de réclusion Accusé de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner, sur la personne de sa fille, âgée de deux mois, le dénommé T.A. a été condamné par le tribunal criminel d’Oran à la peine de huit années de réclusion criminelle. Les faits de cette affaire remontent au mois du ramadhan de l’année passée au niveau de Sid El Bachir, où une dispute entre un couple s’est soldée par le décès de leur bébé, une petite fille. Ce jour-là, le mis en cause T.A s’est querellé avec son épouse pour une broutille. Ne supportant plus son tempérament acariâtre, la femme refusera de se plier à ses exigences. Alors fou de rage, il s’est acharné sur elle à coups de pieds et de poings. La femme ne devra son salut qu’à l’intervention de sa belle-mère qui la tira des griffes de son fils. Entre temps, la petite fille, qui se trouvait dans son berceau, s’est réveillée aux cris de sa mère et s’est mise à pleurer. C’est à ce moment là que, sous l’emprise de la colère, le papa, T.A a, selon les déclarations de son épouse, qui s’est constitué partie civile, s’est saisi de l’enfant et l’a cogné contre le mur à plusieurs reprises. Epouvantée par cette sauvagerie, la mère prendra l’enfant et l’emmènera de toute urgence au CHUO. Il était environ de 14 h 30 mn, le bébé a été mis en soins intensifs, mais les coups reçus lui ont été fatals. Le bébé a rendu l’âme à 21 h. Une plainte a alors été déposée contre T.A.. Ce dernier a été arrêté et écroué pour les griefs cités plus haut. Appelé à la barre, il affirmera que c’est la faute de la maman. T.A a déclaré que sa petite fille est tombée des mains de sa mère au moment de la dispute. Citée, la mère réfutera les déclarations de son époux. Lors de son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis la peine de 20 ans de réclusion contre le mis en cause. La défense plaidera les circonstances atténuantes. Au terme des délibérations, le mis en cause a été condamné à la peine de huit ans de réclusion. Hasna Y.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)