Algérie

Il refusent le montant des indemnités Une cinquantaine d'agriculteurs «bloquent» la raffinerie de Tiaret


Un deuxième round des négociations entre les représentants de Sonatrach et les agriculteurs possédant des terres agricoles, par lesquelles doivent passer les pipes de gaz de pétrole devant arriver à la future raffinerie de pétrole de Tiaret, ont eu lieu hier au siège de la wilaya, indique un communiqué de la cellule de communication de la wilaya. En effet, selon les termes de même communiqué, 90 agriculteurs sur les 153 concernés ont déjà reçu leurs indemnisations, 64 autres sont encore en voie de finalisation notariale de leurs dossiers, douze doivent prochainement percevoir leurs indemnisations au niveau de la banque de Sonatrach pour un montant global de 26 millions de dinars, selon le communiqué de la wilaya. Mais au moins 50 autres propriétaires terriens refusent toujours le montant des indemnisations proposées par Sonatrach et induites par la perte de leurs terres, leurs logements ruraux et leurs forages, même «si la possibilité de location des terres, à défaut d'expropriation, est une option qui peut être retenue comme une solution palliative», a indiqué le chef de l'exécutif de wilaya. Neuf communes, du sud au nord de la wilaya, sont concernées par ces expropriations pour permettre le passage des pipes devant relier sur une distance de 490 kilomètres Hassi R'mel à Arzew, via la ville de Tiaret où sera implantée à Sid El-Abed une raffinerie géante et un complexe pétrochimique. Et toujours selon le wali de la wilaya, un troisième round de négociation est prévu pour le mois de mai prochain pour tenter de trouver un terrain d'entente avec les 86 agriculteurs et propriétaires de terres agricoles qui refusent toujours le montant des indemnisations proposées par l'entreprise Sonatrach. Le directeur des Domaines et celui des Mines et de l'Industrie ont été chargés de suivre ce dossier, en attendant l'aboutissement des négociations qui risquent de «prendre un peu plus de temps que prévu», a-t-on encore indiqué à la wilaya. Pour rappel, la première rencontre entre les 153 agriculteurs concernés et les représentants de Sonatrach a eu lieu en mars dernier, sans qu'un accord financier soit trouvé entre les deux parties.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)