Algérie

Il était médiateur lors des émeutes de Ouargla


Le chef suprême de la zaouïa Kadiria inhumé Le corps de cheikh Hassani Mohamed Ben Brahim Echerif, chef suprême de la zaouïa Kadiria en Algérie et l?ensemble de l?Afrique, sise à Rouissat, dans la wilaya de Ouargla, a été inhumé samedi au cimetière de la commune. Ouargla. De notre bureau Plus connu sous le nom de Hamma Bahi, le cheikh était âgé de 81 ans. Il a rendu l?âme vendredi soir suite à une longue maladie avec des séjours intermittents à l?EHS Mohamed Boudiaf de Ouargla depuis une année. Le cheikh, qui était à la tête de la zaouïa Kadiria depuis 1953, laisse en héritage un long parcours en tant qu?ancien moudjahid et enrôleur de jeunes combattants à travers le sud du pays lors de la guerre de Libération nationale. Il était également respecté et apprécié pour son intervention directe dans les conflits entre tribus ou familles de Ouargla. Il a eu à jouer le rôle de médiateur pendant et après les émeutes qui ont secoué Ouargla en 2004 lors de la visite du président Bouteflika. Outre la population de Rouissat, siège de la zaouïa de la tariqa, de nombreux citoyens venus de toute la wilaya ainsi que les représentants de la zaouïa à travers le territoire national et les autorités civiles et militaires de la wilaya de Ouargla, les funérailles ont enregistré la présence de nombreuses personnalités nationales telle que Saïd Abadou, ministre des Moudjahidine, ainsi que les walis des wilayas limitrophes. L?annulation des vols à destination de Ouargla vu le manque de visibilité dû au vent de sable qui bat son plein depuis quatre jours a retardé, voire dissuadé, les personnalités étrangères qui comptaient se rendre aux funérailles, apprend-on de sources proches de la zaouïa. La moubayaa ou succession du fils du cheikh Lahcene Hassani à la tête de la zaouïa a été annoncée à l?issue des funérailles alors que des informations récurrentes depuis plusieurs semaines donnaient pour successeur à cheikh Hassani Mohamed Ben Brahim Echerif le docteur Mohamed Benbrika, coordinateur de la tariqa Kadiria en Algérie et en Afrique et porte-parole de l?observatoire national des zaouïas près l?académie de la société civile dont la candidature a été approuvée par beaucoup de représentants de la confrérie à travers le pays. Alors que nous mettions sous presse, une conférence de presse se tenait au siège de la zaouïa annonçant officiellement la succession de Lahcene Hassani à son défunt père.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)