Algérie

ICS Tlemcen 1 - CA Planteurs 0

Boubkeur, le héros de la rencontre Stade «Trois frères Zerga», arbitrage de M. Oukel, assisté de MM. Osman Zoheir et Benaïche, délégué M. Mâaziz (LRFO). Averts : Boubkeur, Soltani (ICST), Belgendouz, Fahem (CAP) But : M’barek (69’ s.p) ICST : Boubkeur, Soltani, Hamdi, Bechlaghem, Kendouci, Khenadki, Boulahia, Betouaf, Rogaï (Moufok), El-Bouab (Lallout), M’barek (Sabri). Entr : Belaïd CAP : Bendria, Belguendouz, Megdad (Ghezzal), Chetouane, Zoubir, Kaddour, Fahem, Meziane (Hachemi), El-Ariak, Benyahia (Moufok), Guebli. Entr : Kada SbaâLa venue d’un prétendant à l’accession au stade «Trois frères Zerga» a doublement motivé les gars de Benyounes Zenagui qui ont tout fait pour ne pas rater cette occasion, et d’abord pour se réconcilier avec leurs supporters, et ce, après la lourde défaite de la semaine dernière. Ensuite, pour ne pas décrocher dans la course à l’accession... La rencontre opposant le leader et son poursuivant immédiat, en l’occurrence l’ICST et le CAP, fut plaisante à suivre et où le dernier mot est revenu aux Tlemceniens plus aguerris à ce genre de match. En plus, les poulains de Belaïd étaient mieux préparés physiquement. Les camarades de l’excellent gardien Boubkeur entamèrent cette rencontre avec la volonté de vaincre et, dès les premières minutes de jeu, ils prirent d’assaut les bois de Bendria. A la 7’ de jeu, sur une attaque menée par Khenadki, Boulahia tire des 25 mètres. La balle fut stoppée par le gardien du CAP. Quelques minutes après, les locaux obtiennent un corner bien botté par Hamdi. Le cuir sera repris du pied par Rogaï qui rata les filets de l’équipe adverses. A la 17’ de jeu, une autre action, bien menée par Betouaf, mit M’barek face à Bendria, mais celui-ci manqua la conclusion. Reprenant leurs esprits, les gars du CA Planteurs tentèrent, eux aussi, plusieurs contre-attaques qui faillirent aboutir, n’était-ce la maladresse des attaquants, tel Fahem, à la 36’, qui vit son tir croisé être dévié en corner par Boubkeur, le keeper de l’ICST. La première mi-temps se termina sur un score de parité (0-0). La deuxième période reprit avec plus de volonté de la part des locaux mais, néanmoins, leur jeu fut brouillon et manquait de cohérence. Toutefois, et des deux côtés, de nombreuses occasions furent ratées, notamment par Rogaï (51’), Betouaf (53’) et M’barek (59’) pour l’ICST, Meziane (57’) et Guebli (62’) pour le CAP. Les locaux continuent de presser et s’installent dans le camp adverse, mais ils furent victimes de leur impatience à vouloir marquer. On assistera alors à un festival de ratés et d’imprécision, et ce, jusqu’à la 60’ quand l’entrée de Lallout donna du tonus à l’attaque de «Sidi Saïd» grâce à ses longs centres. L’un d’eux d’ailleurs amena un penalty à la 69’ qui fut réussi par M’barek. Par la suite, Khenadki, Boulahia, Lallout et Betouaf eurent plusieurs occasions en or pour «tuer» le match mais la maladresse était présente. A la 88’ Guebli profita d’une erreur de marquage pour se retrouver seul face au gardien Boubkeur. Il était à deux doigts de niveler la marque mais le gardien de l’ICST intercepta le cuir, privant ainsi les visiteurs d’une balle d’égalisation certaine. Les locaux, plus frais physiquement, se contenteront de gérer le reste de la partie à leur guise, et cela jusqu’au coup de sifflet final. A noter le fair-play total entre les dirigeants et, surtout, sur le terrain entre les 22 acteurs.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)