Algérie

Hymne à la liberté, des chansons à la gloire de l'Algérie et ses martyrs Chants patriotiques revisités par les jeunes artistes de Serial Taggeur

Hymne à la liberté, des chansons à la gloire de l'Algérie et ses martyrs Chants patriotiques revisités par les jeunes artistes de Serial Taggeur
A l'occasion de la célébration du jubilé de l'indépendance, la Radio nationale, Alger Chaîne III, en partenariat avec l'Office national des droits d'auteur et des droits voisins (Onda), a édité une compilation de huit chants patriotiques intitulée «Hymne à la liberté». Dans cet album inédit, les chants patriotiques faisant partie du patrimoine culturel et musical algérien, à l'instar de Mindjibalina, Ya chahid el watan et Mawtinin sont repris et revisités avec des sonorités modernes par une nouvelle génération d'artistes découverts lors de l'émission Serial Taggeur, diffusée sur les onde de la Chaîne III, animée et produite par Yazid Aït Hamadouche. Ce dernier avait souligné à l'occasion de la sortie de l'album : «Ce n'est pas évident de reprendre des chants patriotiques en leur donnant un second souffle. Mais chacun des artistes a choisi l'hymne qui lui parle le plus en tant que jeune Algérien et en tant que musicien. Certes, c'est des reprises, mais il y a un vrai travail de créativité et de professionnalisme derrière.» C'est dans cet esprit de créativité que le groupe Freeklane a repris Alayki mini salam. Ayoub Medjahed a donné une nouvelle intonation à Djazaïrana, Hayet Zerrouk a interprété Hamat el majd, tandis que Linda Blues a donné une nouvelle coloration musicale a Min jibalina, Democratoz s'est distingué en donnant un son reggae à Mawtinin tandis que The Mess & Co ont offert un son acoustique folk à Ya chahid el watan. Le groupe Jarristes a marqué de son empreinte musicale la célèbre chanson Oued Choulli, qui avait été notamment interprétée par cheikha El-Djenia et Djillali Amarna. Le chant patriotique amazigh est également présent sur cet album a travers la voix poignante de la jeune et talentueuse Kaouthar, qui a sublimé Ledzayer Tahya, de la grande chanteuse kabyle, Cherifa. Il est à noter qu'à l'occasion de la sortie de l'album Hymne à la liberté, un concert gratuit, animé par ces artistes de la nouvelle scène musicale algérienne, visant à concrétiser les actions menées par l'émission Serial Taggeur en direction de la jeunesse, a été récemment organisé à la salle Atlas, en partenariat avec l'Office national de la culture et de l'information (Onci), et où le disque a été distribué gracieusement pour les jeunes qui étaient présents au spectacle. Ainsi, les jeunes artistes découverts grâce à l'émission Serial Taggeur se sont réapproprié les textes des grands poètes de la Révolution algérienne tels que Moufdi Zakaria et Lamine Bechichi, pour offrir de nouveaux arrangements musicaux des chants patriotiques algériens. Des hymnes qui ont galvanisé plusieurs générations de la Guerre de libération, depuis les hautes montagnes d'où s'élevaient les voix des patriotes pour appeler à lutter pour l'indépendance jusqu'aux nouvelles générations qui ont scandé d'une seule voix : «Tahya Djazair, Viva l'Algérie».
S. A.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)