Algérie

Histoires vraies Souvenirs de vacances (4e partie et fin)

Histoires vraies Souvenirs de vacances (4e partie et fin)
Résumé de la 3e partie - Patrick apprend à Frieda qu'il est le fils de Sampiero Carucci...
Patrick, pourquoi ne viendrais-tu pas en Allemagne cet hiver ' Ta maman pourrait t'accompagner. Nous avons une très grande maison. Si nous passions tous Noël ensemble. Ce sont mes parents qui m'ont fait cette proposition. Ils disent : Patrick est si charmant que sa mère doit être une personne très bien. Ils sont au courant et je crois que tu leur plairais assez comme gendre.
' Oui, ça serait sympa ! De toutes les manières, on va s'écrire, se téléphoner d'ici là.
Au cours d'une de ces conversations internationales, les amoureux font des projets, mais un jour Frieda murmure d'une voix à peine perceptible :
' Patrick, autant te le dire tout de suite : j'attends un enfant ! Je n'ai rien dit à mes parents.
' Formidable. Je suis fou de joie. Bien sûr ça aurait pu attendre que nous soyons mariés mais, après tout, ce n'est pas grave.
Noël est vite là. Patrick et sa mère partent pour l'Allemagne.
Les Steinerweck accueillent leurs hôtes avec affection. Frieda avoue à Patrick :
' Je n'ai toujours rien dit.
Héloïse sympathise avec Greta, la mère de Frieda. Elles ont tant de choses en commun. La confiance mutuelle est si bien établie que la Française se décide un jour à faire des confidences à celle qui doit faire bientôt partie de la famille :
' Je vous dois la vérité : Patrick n'est pas né de père inconnu. Son père est Corse et il vit à Piana, là même où vous vous êtes connus. C'est pour ça qu'il est parti là-bas pour des vacances. Vous le connaissez peut-être, il tient un «ranch», il se nomme Sampiero.,
Greta a pâli :
' Sampiero Carucci '
Le soir même, au dîner, les deux jeunes gens, main dans main et un peu confus, annoncent la grande nouvelle.
' Frieda va avoir un enfant. Vous allez être grands-parents. Nous allons nous marier le plus vite possible.
Tout le monde s'embrasse. Mais Greta semble soudain toute triste. Elle dit :
' Je me sens très fatiguée. Excusez-moi si je monte me coucher.
Quand son mari la rejoint deux heures plus tard, elle s'est ouvert les veines et repose dans la baignoire, rouge de sang. Sur la table de chevet elle a laissé un simple mot.
« Frieda, elle aussi, est la fille de Sampiero Carucci. Comme Patrick. Le destin nous a joué un tour. Ils sont frère et s'ur et attendent un enfant. Tout est ma faute. Pardonnez-moi.»
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)