Algérie - A la une

Hausse de la facture des médicaments les 11 mois 2011, malgré une baisse en novembre (Douanes) Médicament


Les importations de produits pharmaceutiques ont enregistré un rebond à 1,70 milliard de dollars (mds usd) durant les onze premiers mois de 2011contre 1,45 md usd durant la même période en 2010, en hausse de 17,63%, malgré une baisse en novembre dernier, a-t-on appris auprès des Douanes. Par ailleurs, il est à relever que les importations des médicaments ont connu une baisse en valeur de 5,42% en novembre 2011 et par rapport au même mois de l'année dernière. Elles sont passées de 182,93 millions de dollars à 173,02 millions de dollars, selon les chiffres provisoires du Cnis. La facture des médicaments à usage humain reste la plus importante avec 1,63 md usd durant les onze premiers mois de 2011contre 1,39 md usd à la même période en 2010, précise le centre.
Les produits para-pharmaceutiques viennent en seconde position avec 53,03 millions usd contre 37,95 millions usd durant la même période de référence déjà évoquée. Pour les médicaments à usage vétérinaire, les achats se sont établis à 19,65 millions usd durant les onze premiers mois 2011 contre 17,49 millions usd à la même période en 2010.
La hausse de la facture des médicaments durant cette période est le résultat "d'importantes quantités importées" entre juin et octobre par les quelque 60 opérateurs présents sur le marché national, expliquent les professionnels qui relèvent que la hausse n'a pas été seulement en valeur mais également en quantité. La hausse des prix sur le marché international pour certains types de médicaments à base de molécules encore protégées par le droit de propriété a également contribué à la progression de cette facture.
Pour corriger les nombreux dysfonctionnements du marché national du médicament, notamment ceux observés au 3ème trimestre 2011, et organiser le secteur, l'importation des produits pharmaceutiques sera dès 2012 soumise à un contrôle "rigoureux", selon le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière.
"Nous sommes en train de mettre toutes les balises pour réguler le marché du médicament, dont un contrôle rigoureux au niveau des ports et aéroports par des pharmaciens formés en la matière", avait déclaré le secrétaire général du ministère de la Santé,
M. Abdallah Bouchnak. Pour l'année 2012, les programmes d'importation de produits pharmaceutiques ont été délivrés aux opérateurs concernés, au cours d'une réunion organisée à la mi-novembre dernier, rappelle-t-on. Le ministère de la Santé avait souligné qu'à la faveur des programmes d'importation,
chaque producteur s'engage à importer les quantités autorisées dans les trois mois qui suivent la délivrance de ces programmes, conformément au cahier des conditions techniques à l'importation. Selon la même source, l'importateur est tenu de fournir mensuellement l'état de ses stocks commerciaux.
En 2010, la facture des importations algériennes des médicaments a baissé de près de 5%, soit la plus "importante" depuis la décision prise en janvier 2009 par le gouvernement d'interdire l'importation des médicaments fabriqués localement. La facture des importations des médicaments a fléchi de 4,66%, passant à 1,66 milliard de dollars en 2010, contre 1,74 milliard de dollars (2009) et 1,86 milliard de dollars (2008).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)