Algérie - Revue de Presse

Hammam Melouane et ses eaux « miraculeuses » : Baraka d'un bain maure

C'est au pied des monts de l'Atlas blidéen, à 37 km au sud-ouest d'Alger et à une trentaine de km au nord-est de la ville des Roses, que la station thermale de Hammam Melouane accueille « généreusement » ses curistes, plus particulièrement des familles, durant cette saison estivale. Elle ne cesse d'offrir à ses visiteurs tous les bienfaits de ses eaux « mystérieuses » et « spectaculairement miraculeuses ». On y vient de la capitale, de Blida, de Médéa, d'autres wilayas et même des pays étrangers, à la recherche de fraîcheur, tout en conciliant villégiature et soins physiques et « mentaux » en même temps. Les produits du terroir y sont omniprésents, à l'instar du pain traditionnel (metlouh), lequel y est « dégusté » avec des 'ufs bouillis. Les boutiques d'artisanat, de vannerie et de poterie y sont nombreuses, donnant davantage la vocation touristique aux lieux. Une fois à Hammam Melouane, c'est vraiment le rendez-vous de la forme qui attend les « touristes ». La pureté de son air, ses eaux curatives ainsi que ses fruits qui sont fraîchement cueillis et proposés à la vente sont autant « d'ingrédients » qui ne font que « régénérer » la bonne santé de l'individu. Il y a juste le lavage des voitures dans l'oued, par manque de civisme de quelques-uns et la carrière de gravier qui défigure l'environnement du site et dont l'appel à la fermeture, lancé depuis plusieurs années par les « écologistes », semble ne pas avoir eu encore d'écho... qui constituent un spectacle regrettable.Secrets d'une cureLa légende raconte que lors de la présence turque en Algérie, la fille d'un bey, connu et riche, était percluse de tous ses membres, ni la grande richesse de cet homme ni les éminents médecins de l'époque n'avaient pu guérir la malheureuse fillette. Evidemment, c'étaient les eaux de Hammam Melouane qui détenaient les « secrets » de la guérison. Des témoignages plus « réels » et récents évoquent aussi le côté mystérieux des eaux en question. Un curiste fréquentant ce lieu depuis l'amélioration de la situation sécuritaire et rencontré aux abords du fameux « oued » de la localité, tout en ayant les « pieds dans l'eau », histoire de se rafraîchir, se rappelle de l'histoire d'un sexagénaire venu spécialement de France, souffrant d'une paralysie provoquée par un rhumatisme aigu. « Il est entré au bain avec une chaise roulante et une fois au contact de l'eaux, cette personne avait pu faire ses premiers pas après une immobilité qui aurait trop duré », nous dira-t-il avant d'ajouter que « malgré des soins dans l'Hexagone, cela ne lui a servi à rien finalement ». Ce « mystère » rime aussi avec superstition, puisque les habitués des lieux y font tout un rituel pour leur bien-être, tout en cherchant à écarter les « mauvais sorts ». Les coutumes « préconisent » que les hommes doivent égorger un coq en hommage à Sidi Slimane, un saint homme de la région. Les femmes sont appelées à jeter du henné dans le bassin du hammam tout en allumant des bougies.Un rituel « ancestral » qu'on a voulu rendre synonyme de « baraka » et de bon « présage » seulement, ni plus ni moins. D'après des médecins, le thermalisme à Hammam Melouane avec ses sources fortement minéralisées (riches en gaz rares, en azote, en magnésium et en fer) est préconisé pour soigner toute forme de rhumatisme, les maladies des os et des articulations, les maladies de la femme, des enfants, de l'intestin, du foie, du pancréas et des reins. Il est aussi vivement conseillé chez les personnes souffrant de douleurs nerveuses, articulaires et musculaires, de sénilité, de paludisme chronique, des anémies, de colibacillose et de « dysfonctionnement » au niveau des artères et veines. Ce traitement thermal est toutefois déconseillé aux personnes ayant un cancer au stade final ou souffrant de tuberculose à un stade avancé ou d'infections généralisées aiguës. Cela pousse même de nombreux diplomates accrédités en Algérie et leurs épouses à y faire un tour en ayant la ferme conviction que ces bienfaits ils ne vont pas les retrouver ailleurs !Anti-stress !Par ailleurs, des études effectuées un peu partout dans le monde « incitent » certaines catégories de personnes qui souffrent d'anxiété, de stress, de déprime' à faire une cure thermale pour « s'en sortir » plutôt que de prendre des antidépresseurs dont les effets indésirables ne sont plus à démontrer. Et pourtant, ce n'est qu'une eau qui est en contact avec le corps de l'individu qui est derrière tous ces bienfaits sur son psychisme'Ce genre d'études démontre en effet l'intérêt médical du thermalisme dans la prise en charge du trouble anxieux où les psychiatres « ont tendance » à favoriser le thermalisme dans certains cas aux traitements médicamenteux. Des curistes victimes de « dépressions » et d'angoisse, rencontrés sur les lieux, nous ont fait savoir qu'ils « épousent » le bien-être et la forme « mentale », une fois le corps et « l'âme » sont à Hammam Melouane. Actuellement, ce site touristique qui a été privatisé depuis le 1er mars 2006 et racheté par l'industriel Zaîm Mohamed, connaîtra prochainement et de la manière la plus progressive, une opération de démolition des anciennes bâtisses comme l'hôtel et le Hammam pour construire à leur place des infrastructures plus spacieuses et plus modernes. L'ancien site abritant les anciens bungalows a déjà assisté à des démolitions et le chantier demeure toujours en cours.Hammam Melouane aura dans quelques années un luxueux hôtel d'une superficie de 3570 m2 et comportant quatre étages (90 chambres et 2 suites, alors que l'actuel, construit durant les années 1930, comprend 20 chambres seulement et ne peut plus répondre à la forte demande des curistes), des bungalows de standing, des hammams pour femmes et hommes contenant des chambres-douches, des piscines, des salles de soins et de massage, buvettes et un parking pour véhicules d'une capacité de 302 places. Tout cela sera suivi par des aménagements extérieurs ; il y aura construction d'une piscine pour enfants, de pizzerias, de locaux d'artisanat ainsi que des aires de jeux et de détente. L'activité thermale ne s'arrêtera pas durant les travaux, nous dit-on, puisque ces derniers seront concrétisés par étapes, histoire de préserver le cachet touristique des lieux. Des conventions avec la Caisse nationale d'assurance sociale ainsi qu'avec des fédérations sportives sont aussi envisagées dans le futur, apprend-on et cela ne fera que développer davantage la commune de Hammam Melouane, riche par sa nature et dont la population demeure toujours déshéritée'
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)