Algérie - ACTUALITES

HAMID BENMEZIANE Rythmes locaux



HAMID BENMEZIANE Rythmes locaux


HAMID BENMEZIANE
Rythmes locaux
Depuis sa tendre enfance, Hamid aimait écouter la musique. curieux et avide qu'il était, il s'amusait à déceler les sons que pouvaient dégager sa petite guitare qu'il a fabriquée lui-même.
A sept ans déjà, son père lui offrit une radio et à 10 ans, il eut sa première vraie guitare.
Hamid Benmeziane, né le 25.04.61 à Draâ Ben Khedda, de père marocain et de mère algérienne est algérien de nationalité. Technicien en économie-gestion agricole, chanteur, auteur, compositeur et arrangeur.

Le Pays:... Vos débuts dans la musi- que ?

HAMID BENMEZIANE : Mes débuts remontent à l'époque où j'étais encore jeune écolier. Comme tous les enfants de mon fige, je m'intéres- sait énormément à la musique en imitant mon voisin Aziz Youcef qui habitait le même quartier. C'est grâce au milieu dans lequel j'ai grandi que j'ai pu avoir une idée sur la musique (...). Souvent, dans les heures creuses, mes copains de quartier et moi-même nous nous amusions à imiter

16-LE PAYS n° 24 - du 12 au 18 octobre 1991

des chanteurs. C'est ainsi que Youcef Aziz m'apprit à jouer de la guitare. A l'école, tout le monde m'encourageait, même les professeurs (...). Le temps passait et ma curiosité se développait. C'est alors que j'ai commencé à écrire et à composer pour mon propre plaisir. Je n'ai jamais eu l'idée de m'investir dans la chanson jusqu'au jour où, avec l'aide de mes copains, j'ai chanté pour la première fois à la maison de jeunes de D.B.K. J'ai eu des encouragements et on me conseilla de continuer. Mon père

était toujours contre, et refusait de toutes ses forces l'idée de me voir musicien. La seule qui était à mes côtés et qui ne cessait de m'encourager était ma chère et regrettée mère (que Dieu ait son âme).

L.P.:Comment a été donc cette première expérience,

H.B.: Je dirai qu'elle a été bénéfique pour moi. Ma première tentative datait d'avril

1984 où j'ai pu enregistrer une cassette au studio "Yougourthen" (Azazga). Elle est restée inédite jusqu'à présent, vu le man- que de mixage et d'arrangements. J'ai pré- féré ne pas l'éditer du tout...

L.P.: Vous chantiez quoi?
H.B.: Un peu de tout, rêves de jeunesses,

l'amour, déceptions, douleurs et sépara- tions, etc. Comme dans l'Hob t'kessar, ya rayha, el kedhb, saloch, I'mnam, l'qbayliya... chantées dans le style folklorique

marocain. Ma seconde tentative était en mars 1989, avec la nouvelle cassette que j'ai enregis

trée dans le même studio. Je l'ai intitulée "Hadha mektoubi". La cassette est parue aux éditions "Awaziw", elle est en vente sur le marché. Les thèmes que j'ai chantés n'ont pas changé, (ach edani liha, yal warda, n'sayni, lli nebghih, m'chiti et hadha mektoubi) mais cette fois ci avec un style algérien.
L.P.: Vous parlez aisément le kabyle, n'avez-vous jamais essayé de chanter en kabyle?

H.B.: C'est inscrit dans mes projets à venir mais certains éditeurs m'ont décon- seillé sous prétexte que je ne réussirais pas...

L.P.: Et vous, qu'en pensez-vous?
H.B. Je chanterai en kabyle tôt ou tard, seulement, il faudrait trouver un éditeur

qui puisse m'aider. L.P.: Vous avez parlé de projets il y ainstant...
H.B.: Oui, j'ai tout un programme en kabyle que j'ai intitulé "Tighri" (l'appel). II

est assez riche et varié parlant de la jeu- nesse et des problèmes qui les concernent, la femme, la société, etc., tout en utilisant un langage sain et propre qu'on peut écouter en famille. Seulement, il faut que je travaille un peu plus et mieux ma voix. Actuellement, nous faisons, mon groupe et moi-même, un travail de recherche musicale en essayant de donner une nouvelle parure à la musique algérienne besée essentiellement sur des rythmes locaux en les mariant à d'autres musiques, un nouveau style, quoi ! J'espère être à la hauteur et pouvoir réaliser, avec mon groupe tous mes projets.

J'ajouterai à l'intention des jeunes talents, que je suis à leur disposition pour les aider au niveau des paroles, musiques et arrangements. Bonne change au groupe.

Entretien réalisé par R. Renai

ASSOCIATION "TIGHAI N'TMETUT

Cherche à louer

F.2 ou F.3 a Tizi Ouzou

Centre ou Nouvelle Ville.

Téléphonez au (03).40.24.26

samedi ou lundi de 14h00 à 17h00

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)