Algérie

Habitat rural à Oran

700 demandes d’aide bloquées faute d’actes de propriété «Du nouveau pour l’habitat rural!» C’est ce qu’a déclaré, récemment, le wali d’Oran, Tahar Sekrane, qui dévoile la mise en place d’un nouvel instrument permettant à la wilaya d’Oran de bénéficier d’un programme de 700 logements ruraux, pratiquement gelés pour défaut d’actes de propriété, et ce, à la faveur des nouvelles mesures d’assouplissement introduites dans l’octroi d’aides aux fellahs, et sur décision du chef de l’Etat.Le chef de l’exécutif de la wilaya qui s’exprimait à l’hémicycle devant les chefs de Daïra et les présidents d’APC a souligné, à ce propos, qu’il n’est plus exigé aux fellahs de présenter l’acte de propriété, comme par le passé, pour disposer de cette aide évaluée entre 50 et 70 millions de DA, précisant qu’avec la nouvelle réglementation, l’acte de propriété sera remplacé désormais par un certificat de possession qui sera délivré par la commune administrativement compétente. Il faut vous dire que l’acte de propriété était perçu comme un facteur handicapant pour de nombreux postulants au programme d’habitat rural. C’est le cas notamment à Hassi Bounif, une commune à vocation agropastorale, où seule une dizaine de fellahs, du moins pour l’heure, ont pu bénéficier de l’aide de l’Etat sur une cinquantaine de demandeurs, comme le confie une source responsable agricole. Même cas dans la commune de Benfréha, où, parmi les 38 demandeurs, rares sont les fellahs qui ont pu recevoir cette aide. Une difficulté inhérente à cet acte de propriété, un document qui n’est plus exigé, reconnaît le président de l’APC de Hassi Bounif, qui estime que l’autre difficulté, à l’origine du blocage du programme de l’habitat rural est dû également au découpage des délégations communales des services de l’agriculture qui ne correspondent pas au découpage territorial des communes. Une difficulté que partagent nombre d’agriculteurs de cette commune mais qui dépendent de la délégation agricole d’une autre commune. Un non sens pour de nombreux élus qui veulent contribuer à l’amélioration des conditions des populations rurales, par la protection et valorisation des ressources naturelles ou encore par la diversification de leur activité économique. En matière de développement rural(PPDRI), beaucoup de communes de la wilaya d’Oran ont bénéficié, sur instruction du wali d’Oran, d’autres opérations pour la prise en charge du quotidien des citoyens. Ainsi, les crédits alloués à la commune de Hassi Bounif sont de 7 millions de DA pour l’assainissement, 4,9 millions de DA pour l’éclairage public et 4 millions de DA pour l’installation du réseau d’AEP. Par ailleurs et, pour permettre à leurs demandeurs de disposer de l’aide de l’Etat, 19 permis de construire ont été officiellement signés comme le confirme le président de l’APC de Hassi Bounif. Haï Mohamed Boudiaf vient de bénéficier de 9 logements, dans le cadre du développement rural et de 40 constructions nouvelles à Haï Bouchouicha. «Ces programmes de soutien sont pilotés par le Fonal et la DLEP», explique notre interlocuteur. Safi Z.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)