Algérie

24h avec les gendarmes sur le terrain à Sidi Lakhdar

Une tentative de harga mise en échec C’est sous le signe de «24 heures avec la Gendarmerie nationale» que le groupement de la Gendarmerie nationale, en coordination avec la compagnie territoriale, que la presse locale a été conviée à une sortie sur le terrain, avant-hier, au niveau de la commune de Sidi Lakhdar, en présence du chef de la compagnie de Ouled Boughalem, le capitaine Belkadi Yacine. Cette louable initiative a permis aux correspondants de presse de vivre, 24 heures durant, la situation dans laquelle les gendarmes travaillent. Nous avons ainsi remarqué sur le terrain que les gendarmes rencontrent d’énormes difficultés pour accomplir leur noble mission afin de protéger les personnes et leurs biens. Après l’explication de certains points par le chef de compagnie de Ouled Boughalem, en l’occurrence le capitaine Belkadi de la brigade de la Gendarmerie nationale de Sidi Lakhdar, les éléments de la gendarmerie, à bord de véhicules 4x4, se sont dirigés vers le douar Ouled Belarbi, sis à quelques encablures de la ville de Sidi Lakhdar, et cela suite à une plainte déposée par un couple de vieillards à l’encontre de leur fils qui les aurait agressés avant de détruire le réfrigérateur et quelques meubles. Les parents, en pleurs, expliqueront la situation aux gendarmes, en présence du chef de compagnie et la presse, mais en l’absence du fils indigne qui avait pris la poudre d’escampette avant l’arrivée des forces de l’ordre. De ce fait, une convocation lui sera adressée. La procédure nous sera, par la suite, expliquée par le capitaine Belkadi. Nous prendrons ensuite la direction de la plage de Petit port, un lieu très fréquenté par les estivants et où les gendarmes inspecteront les deux plages (une et deux). Des vacanciers originaires de différentes wilayas, notamment de Béchar, Djelfa, Alger, Relizane et Chlef, n’ont pas manqué de mettre en exergue la particularité dont jouit cette plage en matière de sécurité, de jour comme de nuit, en plus de la propriété et la tranquillité des lieux. Après une pose, le convoi gendarmes/journalistes ira à la plage de Aïn Brahim où la même opération a été menée et les mêmes échos ont été donnés par les visiteurs. De retour à Sidi Lakhdar, on assistera à un barrage fixe dressé par les motards au niveau de la bretelle plage Sidi Lakhdar/lieudit n°12 où les gendarmes régulaient la circulation routière tout en procédant à la vérification des papiers de certains véhicules. La présence des journalistes ne laissera pas les automobilistes indifférents. Des explications nous ont été fournies par le capitaine Belkadi concernant l’objectif de ces barrages. Nous y avons par ailleurs constaté que les automobilistes se soumettaient le plus normalement du monde à ce contrôle routinier au niveau de cet axe important. Vers 18 heures, retour vers la brigade de Sidi Lakhdar où un complément d’information nous a été donné. A la nuit tombée, une autre opération similaire sera effectuée au niveau de la plage de Petit port. A 23 heures, suite a une information, les gendarmes, toujours accompagnés par les correspondants de presse se dirigeront vers le port de pêche où une tentative de harga avait été signalée et où un glisseur équipé était effectivement prêt à quitter le port. Après enquête sur les lieux, le propriétaire, un jeune émigré, a déclaré que son glisseur lui avait été volé. Il exhibera par la suite ses papiers. Certains témoins oculaires signaleront, aux environs de 22 heures, un autre glisseur chargé de jeunes harraga, cinglant vers les côtes espagnoles. Une section a été détachée pour surveiller la côte de Petit-port le reste de la nuit. Par ailleurs, le lieudit Nader, une clairière située dans la forêt surplombant la plage de Petit port a été passée au peigne fin. L’endroit est réputé pour être fréquenté par les amateurs de boissons alcoolisées et de drogue. Sans résultat cependant. Cette sortie sur le terrain se terminera par un thé sous une tente en poils de chameau, dressée par les gens du Sud sur les dunes de Petit-port; très fatigués mais enthousiastes de ces 24 heures bien remplies. Lakhdar Hagani
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)