Algérie

Guelma 280 nouveaux postes budgétaires pour la santé


Nous apprenons de sources confirmées que le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière vient d'octroyer à la wilaya de Guelma, 280 nouveaux postes budgétaires en vue de renforcer les ressources humaines des établissements sanitaires et hospitaliers locaux, eu égard au déficit enregistré, notamment dans les corps médical et paramédical, tel qu'il ressort de la fiche de synthèse élaborée minutieusement par le Dr Zegrar Salim, DSP de la wilaya de Guelma. La nette amélioration de la qualité des prestations constatée, ces derniers temps, grâce aux efforts conjugués d'un personnel qui reprend le poil de la bête, va pouvoir s'accentuer en progressant positivement dans le sillage de la nouvelle carte sanitaire, fonctionnelle depuis le 1er janvier 2008 avec 4 établissements de santé de proximité (EPSP) et 5 établissements hospitaliers (EPH). Ces nouvelles dotations budgétaires vont permettre le recrutement des médecins généralistes (45), des pharmaciens (5), des chirurgiens-dentistes (10), des médecins spécialistes (30) notamment en gynécologie obstétrique, chirurgie, ophtalmologie, néphrologie, orthopédie, pédiatrie, médecine interne, physiologie, radiologie entre autres, ainsi que des éléments paramédicaux (115), du personnel administratif (35) et des agents de soutien technique (40). Les efforts considérables déployés par les pouvoirs publics tendent à finaliser le parachèvement d'une parfaite couverture médicale sur tout le territoire de la wilaya et atteindre ainsi l'objectif majeur fixé dans les actions gouvernementales au profit de la population. L'affectation projetée d'une trentaine de médecins spécialistes va devoir provoquer implicitement l'utile amélioration du paramètre attractif et d'intéressement notamment en matière de structures d'accueil et d'hébergement. Les communes qui disposent des EPSP ou des EPH sont les premières concernées dans cette mobilisation pour l'effort. Nous relevons que des biens immobiliers communaux sont impunément squattés par des indus occupants et des logements des secteurs sanitaires sont illicitement occupés par des éléments extra-hospitaliers ou bien sans qualité légale d'occupation et que l'éviction par la loi s'impose pour permettre d'assurer un recrutement efficient de ces praticiens. En parlant d'efforts pour la promotion de la santé et de la population qui demeure, en valeur absolue, une affaire de tous, tout le gratin élitaire doit s'impliquer, alors, et pleinement. Le petit peuple parlementaire est en droit d'interpeller les commis de l'Etat, les élus parlementaires, les élus locaux, les représentants de la société civile dans un esprit de promouvoir la démocratie participative mais aussi de mettre à l'évidence la parité entre la notion du droit et celle du devoir... envers le pays et la nation.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
نحن نتمنى جميعا ، نحن مواطنين ضعفاء لا نريدوا الا خدمة صالحة ونريدوا مسؤولين في الصحة بهذه الولاية اليتيمة .الحمد لله بتعين هذه المناصب. ان مستشفيات هذه الولاية محتاج الى رجال قوامون عادلون لا تاأثر فيهم هبة الرياح او عصير البرد وشدة الحرارة.
مواطن - guelma
30/03/2008 - 1096

Commentaires