Algérie

Guelma. Du nouveau dans l?affaire de l?effondrement du mur


Suite à l?effondrement du mur de soutènement de l?édifice devant abriter une clinique à Guelma, appartenant au défunt docteur Menidjel Amar, (dont les faits ont été rapportés dans notre édition du 20 janvier 2007), ayant causé la mort de trois personnes (deux ouvriers et le docteur Menidjel), et des blessures à deux autres ouvriers, une enquête judiciaire approfondie a été diligentée afin de déterminer les causes exactes de ce drame. En effet, les investigations de la police judiciaire de Guelma, déclenchées sur injonction du procureur de la République, ont mis en exergue l?implication de la Duc et du chargé de projet K.S., 34 ans. Quant à la responsabilité civile pour les ouvriers non assurés, morts et blessés au chantier, la justice tranchera certainement dans ce cas précis. Il est à noter que le permis de construire avait pour projet un édifice rez-de-chaussée plus 5 étages mais sans cave. Comment alors expliquer le fait qu?il a été procédé aux fouilles et à une excavation sur 4, 35 m, chose qui n?est pas prévue sur le permis de construire ? Mais encore faudrait-il expliquer l?ingénieuse idée de construire un mur de soutènement sans fondation aucune ! Que faisait l?ensemble des services de contrôle durant toute la période précédant le drame ? Quoi qu?il en soit, les tenants et aboutissants de cette macabre histoire seront prochainement plaidés, nous affirme-t-on de source sûre, au niveau de la cour de justice de Guelma. Affaire à suivre.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
yavait mon cousin bilel allah y rhamhoum inchallah
rehaili myriame - grenoble, France

09/06/2012 - 33651

Commentaires