Algérie

GUÉ DE CONSTANTINE

La cité des 142 Logements dépérit Inaugurée seulement en l?an 2000, la cité des 142 Logements commence à présenter des signes de dégradation. C?est ce qui a incité, semble-t-il, les représentants des habitants à dénoncer cette situation. Située en contrebas du centre de formation professionnelle de la localité, la cité est implantée dans un site agréable. Elle n?est pas enclavée dans un espace fortement urbanisé comme c?est le cas des autres cités de la commune. « Notre cité pourrait offrir un cadre de vie enviable. Malheureusement, des signes de détérioration graduelle favorisent certainement un état de délabrement qui pourrait se généraliser. Pour cette raison, nous avons sollicité à maintes reprises les services de l?OPGI, mais nos démarches demeurent vaines, et aucune suite n?a été donnée », a déclaré le président de l?association locale. Pour mieux étayer ses déclarations, ce représentant a de prime abord présenté une fuite d?eau importante localisée en bas du mur de façade d?un appartement du rez-de-chaussée. « L?occupant est de surcroît un handicapé. Il s?est déplacé plusieurs fois pour solliciter une intervention auprès des services de l?OPGI. Mais ses tentatives se sont soldées par un échec », a-t-il enchaîné. L?autre inconvénient énuméré est le manque d?entretien enregistré au niveau du réseau de la voirie. Selon notre interlocuteur, « des résidus divers se raffermissent au point d?empêcher le drainage des eaux pluviales. Mais en ce début d?été, nous ne pouvons plus supporter les mauvaises odeurs provenant des regards obstrués », a-t-il avancé. Et de poursuivre : « Après l?achèvement des travaux de réalisation de la cité, les services concernés n?ont pas évacué les décombres. » Mais le cas qui nécessite certainement une urgence est celui du terrain accidenté situé derrière les immeubles 2 et 3. « Le sol est instable. Un glissement de terrain pourrait se produire d?un moment à l?autre, surtout au moment des averses. Les occupants des appartements situés au rez-de-chaussée sont sérieusement menacés », a précisé le représentant des habitants. Et d?enchaîner : « Nous avons également saisi les services de l?OPGI pour qu?ils procèdent à la réalisation d?un mur de soutènement, mais un chef de service nous a signifié que cette réalisation est du ressort de la DUWA (ex-DUCH). » 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)