Algérie

Glissement

Le monde s?est donné rendez-vous hier à Hong Kong pour débattre, durant six jours, des nouvelles mesures à adopter en vue d?une plus grande libéralisation des échanges commerciaux. La conférence ministérielle de l?Organisation mondiale du commerce (OMC) a ainsi débuté - et c?est une tradition depuis notamment Seattle 1999 - dans une ambiance marquée par une présence massive des mouvements altermondialistes. Ces derniers - qui sont à la pointe du combat contre les abus d?une mondialisation qui sépare de plus en plus le Nord du Sud, exclut nombre d?économies des avantages de l?ouverture des marchés et jette des populations entières dans les bras de la pauvreté - expriment en fait un réel besoin de partage des richesses de façon moins déséquilibrée. Mais le monde des plus riches nations l?entend-il de cette oreille, lui qui est encore le seul à détenir les moyens de corriger le tir des inégalités et de freiner l?opération d?un glissement vers l?abîme des pays sous-développés ? Le système commercial en place, s?il charrie des plus-values pour les puissantes économies, met à genoux, en tout cas, nombre d?économies pauvres et émergentes et n?en finit pas de menacer de plus en plus dangereusement des activités entières tant en Afrique qu?en Amérique latine et ailleurs. Les négociations très serrées actuellement vont bien montrer qui, parmi l?UE et les USA, est prêt à reconnaître les torts causés aux pays en voie de développement, notamment dans le domaine agricole. Les pays riches ne peuvent plus continuer ainsi à demander de plus en plus de concessions en matière d?accès au marché aux autres pays membres et dans le même temps répondre de moins en moins aux prescriptions d?une concurrence saine et loyale. Les pays dont la candidature à l?entrée à l?OMC est en cours savent, eux aussi, que les termes du débat sur le commerce mondial les concernent au premier plan. A l?instar de l?Algérie, dont l?exemple s?insère dans ce cas précis, qui devra, à son entrée, compter avec les prochaines résolutions qui pourraient naître de cette réunion. Mais comme l?avancent nombre d?observateurs aujourd?hui, la réunion de Hong Kong n?est-elle pas déjà un échec avant son terme ?
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)