Algérie

Ghaza : Israël massacre les Palestiniens

Les bombardements aériens israéliens contre des localités palestiniennes dans la bande de Ghaza se sont poursuivis, hier mercredi, pour la seconde journée consécutive, faisant en début d'après-midi 43 morts et plus de 300 blessés depuis le début lundi de cette agression contre la population ghazaouie. Hier mercredi, dix-sept Palestiniens dont cinq femmes et six enfants ont été tués dans une série de raids aériens israéliens, selon le porte-parole des services des urgences, Ashraf al-Qodra. La veille, mardi, les bombardements israéliens avaient fait 17 morts et des dizaines de blessés, alors que quatre autres ont été tués lorsqu'ils avaient voulu pénétrer par mer en territoire israélien pour une opération contre des installations militaires israéliennes. Ces bombardements ont pratiquement pilonné la plupart des villes de la bande de Ghaza, en Cisjordanie. La frappe la plus meurtrière a eu lieu peu après minuit mercredi dans la ville de Beït Hanoun, dans le nord du territoire palestinien où un responsable local du groupe Jihad islamique, Hafez Hammad, a péri dans la destruction de sa maison, avec cinq membres de sa famille, dont deux femmes et deux enfants. Dans l'est de la ville de Ghaza, près de la frontière avec Israël, deux frères de 12 et 13 ans ont été tués à Chejaïya, tandis qu'un garçon de 18 mois et sa mère sont morts à Zeitoun. Un raid a visé une maison à Al-Maghazi, un camp de réfugiés près de la ville de Deir al-Balah. Bilan: cinq morts dont des femmes et des enfants, portant à 43 le nombre de Palestiniens tués depuis le début lundi à minuit de l'agression israélienne. L'aviation israélienne a annoncé avoir effectué 160 raids dans la nuit de mardi à mercredi, portant à 430 le nombre de ses attaques depuis le début de son offensive «Bordure protectrice» lundi à minuit. De son côté, le Hamas, qui a tiré des dizaines de roquettes sur le territoire israélien, a déclaré que ‘'le massacre d'enfants à Khan Younès est un crime de guerre horrible, et tous les Israéliens sont devenus désormais des cibles légitimes pour la résistance», selon son porte-parole Sami Abou Zouhri. Le Premier ministre israélien Benjamin a par ailleurs confirmé que les attaques contre la bande de Ghaza vont encore s'intensifier. «Nous avons décidé d'intensifier les attaques contre le Hamas et les autres organisations terroristes à Gaza», a déclaré M. Netanyahu, selon un communiqué. En clair, toute la bande de Ghaza sera soumise à d'intenses pilonnages de l'aviation israélienne contre la population palestinienne de la bande de Ghaza, sans distinction entre enfants, femmes, vieillards...

INQUIETUDES INTERNATIONALES

Face à cette agression caractérisée et la mort de femmes, d'enfants dans des conditions horribles, l'Algérie a appelé la communauté internationale à agir d'urgence pour mettre fin à cette grave escalade de la violence israélienne en Palestine et condamné avec force la poursuite des agressions barbares à l'encontre du peuple palestinien dans la bande de Ghaza, en Cisjordanie et l'ensemble des territoires occupés. L'Algérie considère que «ces attaques féroces n'auraient jamais atteint une telle ampleur d'intimidation des Palestiniens et de restriction des libertés sans le silence coupable de la communauté internationale qui encourage l'occupation à poursuivre sa politique arbitraire, expansionniste et criminelle», précise un communiqué du ministère des Affaires étrangères. L'Iran et la Jordanie ont également vivement condamné cette agression barbare. L'Iran a appelé «les Etats islamiques et arabes ainsi que les organisations des droits de l'Homme à une réaction urgente en vue de stopper l'agression». Alors que la Ligue arabe a appelé à la tenue d'une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies pour dénoncer et faire cesser cette agression sioniste contre la population de la bande de Ghaza, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a indiqué être ‘'extrêmement inquiet de l'escalade dangereuse» de la situation, et «réitère son appel à tous les protagonistes afin qu'ils exercent le maximum de retenue et évitent de nouvelles pertes civiles et une déstabilisation générale». La Turquie a appelé également Israël à cesser «immédiatement» ses raids contre Ghaza. «Nous demandons à Israël d'arrêter immédiatement ses attaques contre Gaza», souligne un communiqué du ministère turc des Affaires étrangères. L'inquiétude de la communauté internationale face à cet ‘'énième'' massacre de la population palestinienne, en plein mois de Ramadhan, et devant le silence complice des grandes puissances, dont celui des Etats-Unis, qui ont soutenu cette agression, le pire est à venir, selon des observateurs qui se basent sur le rappel par l'armée sioniste de 40.000 réservistes en prévision d'une possible offensive terrestre contre la bande de Gaza. Cette décision a été prise par le cabinet de sécurité dirigé par Benjamin Netanyahu quelques heures après que l'armée a lancé une vaste attaque aérienne contre la bande de Ghaza.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)