Algérie

Ghaza

Ghaza
Les ministres des affaires étrangères des Etats de la Ligue arabe doivent se rencontrer, lundi 14 juillet au Caire, dans le but de «trouver une solution pour arrêter le bain de sang de civils palestiniens et pour définir une position arabe commune sur ce sujet», selon le gouvernement égyptien. L'Egypte, qui avait chapeauté un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas en 2012, est davantage en retrait dans cette crise.Le Caire a affirmé avoir déployé des efforts pour stopper la violence mais s'est heurté à «l'entêtement » des protagonistes. Le nouveau gouvernement égyptien est aujourd'hui opposé au Hamas, considéré comme la branche palestinienne des Frères musulmans, mouvement que l'armée égyptienne a évincé du pouvoir l'an passé et déclaré « organisation terroriste ». Aides de l'Arabie Saoudite et Emirats arabes unis De son côté, l'Arabie Saoudite a annoncé une aide d'urgence de 200 millions de riyals (53,3 millions de dollars) aux victimes des bombardements. Le ministre des Finances a précisé que cette aide, ordonnée par le roi Abdallah, était destinée au Croissant-Rouge palestinien. Elle servira, selon lui, à « couvrir les besoins les plus urgents en médicaments et équipements médicaux». Jeudi, les Emirats arabes unis avaient déjà annoncé une aide de 52 millions de dollars aux Palestiniens de la bande de Ghaza.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)