Algérie

Gestion du téléphérique d’Oran

La convention entre l’APC et l’ETO sera élaborée par le ministère La mise en marche du téléphérique d’Oran devrait attendre quelques semaines encore avant d’être effective. Et pour cause ! La convention devant lier conjointement la commune d’Oran et l’entreprise du transport d’Oran «ETO», pour la prise en charge de la gestion du téléphérique, vient d’être gelée provisoirement pour des raisons de forme et non pas de fond. En effet, on apprend que le ministère des Transports, par le biais de sa direction exécutive à Oran, a demandé à ce que la convention qui doit définir la mission de chacune des deux parties soit élaborée par un bureau d’études désigné par les services de ce département.A savoir que ladite convention devait initialement être faite par la commune même. A ce sujet, M. Kerouicha Farouk, membre de l’APC Oran, fait savoir qu’une réunion sera tenue incessamment afin de décider des modalités de mise en place de la phase pré-opérationnelle du téléphérique. Pour ce qui est de la convention, il est dit que sa mise en œuvre ne saura dépasser le mois de février prochain. Il faut savoir que les services de l’APC d’Oran avaient procédé au mois d’août dernier aux premiers essais du téléphérique qui se sont déroulés dans de bonnes conditions et sans qu’aucun incident ne soit enregistré. Il faut signaler tout de même que la première phase de relogement des familles des Planteurs a ciblé, d’abord, les endroits qui seront traversés par le téléphérique.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)