Algérie - Revue de Presse

1 500 fuites détectées par mois

Il s’agit d’une situation préoccupante dans la mesure où elle réduit l’impact des investissements publics consentis dans ce secteur vital. En effet, une moyenne de 1 500 fuites est détectée mensuellement au niveau du réseau de distribution de ce liquide précieux. La vétusté d’une grande partie de ce réseau constitue la cause principale de ces fuites qui sont localisées   dans les grandes agglomérations telles Annaba, El Bouni, Berrahal, El Hadjar et Sidi Amar. Mais le chef-lieu de wilaya demeure le plus touché car ses canalisations   datent de la période coloniale. L’urgence d’une  rénovation de tout le circuit de distribution de l’eau potable à l’échelle du territoire de la wilaya a donné lieu à la mise en œuvre d’un programme de travail qui cible, dans une première étape, le remplacement de 65 km de conduites pour un montant de 90 MDA (millions). A titre illustratif, 5 747 fuites d’eau ont été colmatées depuis janvier 2010, selon un responsable de la SEATA. En 2009, ce sont 1000 fuites qui ont été traitées contre 1 500 en 2008. Ces interventions font partie d’un vaste plan de prise en charge des réseaux d’alimentation en eau potable qui a enregistré un taux d’exécution appréciable, dès l’année 2010, avec la rénovation d’importants tronçons au niveau des grands boulevards et cités de la ville de Annaba, tels Bouzered Hocine et Oued Forcha. Confiée à une dizaine d’entreprises, la réalisation des opérations devrait permettre une meilleure gestion de l’eau potable et la préservation du cadre de vie ainsi que le colmatage des fuites d’eau à l’origine du gaspillage et de l’accumulation des eaux dans les rues. Plus de 93 millions de mètres cubes d’eau potable sont mobilisés par le secteur de l’hydraulique pour les besoins de l’AEP à Annaba ainsi que pour l’agriculture et l’industrie, signalent les responsables de l’hydraulique, précisant que près de 76% du volume global des eaux mobilisées au niveau de la wilaya sont destinés à la couverture en eau potable. Le secteur de l’hydraulique  garantit actuellement 150 litres d’eau par jour et par habitant avec des plages horaires de distribution variant d’une localité à une autre.
 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)