Algérie

Formation pour les jeunes de quartier : Création d’un réseau associatif


Le stage de la formation des animateurs de l’environnement dans le quartier qui s’est ouvert le 1er janvier, sous le slogan : « La protection de l’environnement commence dans les quartiers », s’est clôturé après avoir vu la participation de plus de 70 associations ainsi que 11 jeunes venus prendre part à titre personnel à la formation.

« La manifestation a été encadrée par quatre spécialistes internationaux dans le domaine écologique et le développement local en ce qui concerne le montage et la gestion des projets associatifs du développement. La manifestation a été fructifiée par l’intervention des participants ainsi que les entités concernées », indique le président de l’association, Abdelmajid Bouamer. Le stage a été couronné par l’élaboration d’un programme basé sur la création d’un réseau des associations de développement durable bâti sur des axes essentiels : la sensibilisation et la mobilisation générale pour la préservation de la nature dans les quartiers et les ksour dans le but de valoriser le patrimoine local dont dispose les régions oasiennes, la prise en considération du rôle de la femme oasienne dans le développement et la création des richesses et les moyens de vivre dans l’honneur et la dignité en respectant les mœurs et les us locales, l’élaboration de projets dans les régions oasiennes et sahariennes dans le but d’employer les habitants de ces régions dépourvues de ressources, la revalorisation du patrimoine culturel local matériel et immatériel. Le président a indiqué, par ailleurs, que le projet sera pris en charge par l’association pour la préservation du patrimoine et la protection de l’environnement de Ghardaïa en coordination avec la Banque mondiale, la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Ghardaïa. L’assistance pédagogique pour les réalisations du projet sera imputée au PNUE et à l’UICN ainsi que le CCND. Mais la bataille pour l’assistance et la formations de jeunes n’est pas finie et c’est dans ce sens que devrait débuter courant mars un stage à Elgoléa dans lequel les associations présenteront leurs projets qui seront évalués afin de les mettre à exécution et leur assurer un financement par des bailleurs de fonds au niveau national et international. « La mise à exécution se fera au cours de la dernière étape qui aura lieu à Beni Izguen au mois de décembre 2007 et au cours de laquelle, 30 animateurs seront choisis pour représenter l’Algérie dans des rencontres internationales dans lesquelles prendront part des ONG traitant l’environnement, et tout cela dans le but de bénéficier des expériences de ces organisations dans la lutte contre la désertification et la préservation de l’environnement oasien et le développement de l’Ecotourisme dans ces régions », précise le président Abdelmajid Bouamer.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)