Algérie

Forêts à Mila : Un secteur en pleine mutation



Avec une superficie totale qui avoisine les 34 000 ha de couverture végétale, le secteur des forêts occupe, à Mila, une place prépondérante qui lui confère un rôle d’intervenant à part entière dans la préservation et la protection de l’environnement, d’une part, et d’acteur incontournable dans la vulgarisation et l’accélération du processus de développement socioéconomique, de l’autre. D’autant plus que cet inestimable atout qu’est le patrimoine forestier s’étale essentiellement sur la bande nord de la wilaya, là où justement le quotidien et la précarité des populations rurales sont loin d’être un vain mot. Dans cette perspective, les efforts soutenus des pouvoirs publics se sont concrétisés, dans le cadre du programme de soutien au développement économique (PSDE), par la mobilisation à l’endroit du secteur des forêts d’une enveloppe financière de 343 MDA, dont 240 MDA injectés dans l’aménagement et la réalisation de voies d’accès en milieu forestier, les opérations de corrections torrentielles, ainsi que le reboisement de 2500 ha, suite aux intempéries des hivers 2004 et 2005 qui ont provoqué des glissements et des éboulements de terrains en cascades. Vingt-quatre millions de dinars ont été en outre réservés au volet de la sylviculture sur une superficie de 800 ha, alors que 91 MDA serviront aux travaux de plantation de 1300 arbres. Il y a lieu de souligner qu’au titre de présent exercice, un programme complémentaire financé à hauteur de 277 MDA orienté entre autres vers le reboisement de 1000 ha, l’aménagement de 60 km d’itinéraires routiers et l’intensification des travaux sylvicoles sur une superficie de 700 ha, a été inscrit au profit du département des forêts.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)