Constantine - Revue de Presse

FNPOS Des logements bloqués par une fin de mandat


Dans de nombreuses wilayas du pays, le fonds national de péréquation des oeuvres sociales (FNPOS) a réussi à faire, au sein des souscripteurs, l'unanimité contre lui. On parle d'énormes retards, voire carrément de blocage. En tout cas, si retard il y a depuis quelques mois dans la finalisation des listes des travailleurs bénéficiaires de logements FNPOS au niveau de plusieurs wilayas, nombreux sont les protestataires désespérant d'entrer en possession de leurs logements qui imputent cette situation au non-renouvellement des membres du conseil d'administration et donc de la commission ad hoc, mais aussi des commissions de wilaya dont le mandat est arrivé à terme à la fin de l'année 2007. La commission centrale ad hoc, organe externe du FNPOS, chargée de la validation des listes de bénéficiaires de logements présentées par les commissions de wilaya ainsi que de l'étude de recours, ne peut donc légalement exercer ses prérogatives au grand dam des postulants à un logement FNPOS. Cette commission ad hoc, composée de six membres du conseil d'administration désignés en son sein à raison de deux représentants des secteurs, trois représentants d'organisations syndicales des travailleurs, un représentant du patronat privé, un représentant du Fonds National de Péréquation des Oeuvres Sociales, n'est plus habilitée, depuis le mois de janvier 2008, à procéder à la validation des listes. Et on peut dire autant de l'activité des commissions de wilayas. A moins de passer outre les textes en la matière. Il faut savoir que les dossiers sont étudiés et traités localement par une commission composée d'un représentant du ministère du Travail, le directeur de l'action sociale de la wilaya, un commissaire de la DGSN, trois délégués de l'UGTA et un représentant du patronat. Le but est de garantir une distribution équitable du Fonds. Chaque représentation locale du FNPOS arrête une liste initiale de bénéficiaires laquelle fera l'objet d'une deuxième étude par la commission nationale qui en fixera la composante définitive. Avant la clôture de la liste, un délai d'un mois est accordé aux postulants pour déposer des recours au niveau d'une commission ad hoc. Dans de nombreuses wilayas, la grogne des bénéficiaires n'a cessé de sourdre devant le retard dans l'affichage et l'attribution des logements. Contacté par nos soins, le président FNPOS de la commission de wilaya de Constantine affirme que ce problème ne se pose pas dans la capitale de l'Est, arguant du fait que les listes des bénéficiaires de logements, dans cette wilaya, avaient été validées et les recours étudiés par la commission centrale ad hoc avant la fin décembre. Autrement dit, dirons-nous, avant l'expiration du mandat du conseil d'administration, présidé, rappelons-le, par le représentant de l'UGTA, Abdelkader Malik. Le directeur général du (FNPOS), M. Sbah Othman Madani, avait affirmé dimanche dernier, à Aïn Témouchent, que le Fonds est revenu à sa vocation première d'aide aux travailleurs. Le FNPOS, devait-il dire, va «se détacher de la réalisation des logements, à l'achèvement du programme national en cours, par l'octroi d'aides aux travailleurs». Un programme qui porte sur la réalisation, quelque 35.000 logements. Aïn Témouchent semble être, elle aussi, dans le cas de la wilaya de Constantine puisque, lors de sa visite, M. Madani a procédé à la distribution de 250 logements participatifs, réalisés dans ce cadre avec l'aide du FNPOS et une aide «conséquente» de l'Etat. Cependant, nombreuses sont les wilayas où la distribution des logements FNPOS n'a pas eu une main heureuse. Certains préfèrent expliquer ce retard par le nombre important des dossiers reçus et qui avoisine la centaine de milliers.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)