Algérie - Revue de Presse

FLN



Une fédération à l?Ouest ? Des coordinateurs ou superviseurs des wilayas de la région Ouest du pays ont tenu, hier, un conclave à la Munatec de Canastel. Avant toute chose, ici à Oran, ce huis clos peut être considéré comme une réponse au colonel Abid qui, la veille, avait réuni les délégués de la liste qu?il préside et avec laquelle il compte participer au congrès en tant qu?interlocuteur représentant cette wilaya. Seul différence, la réunion a eu lieu au sein de la mouhafadha, une instance officielle que ce dernier occupe depuis quelques jours. « Nous avons tenu à éviter l?affrontement, mais nous déplorons le fait que le colonel Abid ait occupé le siège du parti car il n?avait tout simplement pas à le faire », a déclaré Djelloul Brahma, lors d?un point de presse improvisé sur les lieux de la réunion des 13 rapporteurs, tenue avec un renfort de militants pour parer à toute éventualité de perturbation. Cette façon de faire, en l?absence d?une autorité centrale, traduit le malaise des animateurs de la commission nationale face à un conflit qui, tôt ou tard, les amènera à prendre position de l?un ou l?autre des antagonistes. La grande discrétion qui a, en outre, entouré les préparatifs du conclave de Canastel milite pour cette idée. Dimanche dernier, deux ministres, MM. Amar Tou et Harraoubia, ont séjourné à Oran, mais pour le compte du FLN. Ils se sont effectivement entretenus avec M. Brahma, mais également avec le colonel Abid. « Le problème est entre les mains de la direction », confiait le premier pour se prémunir de toute accusation concernant d?éventuelles confections de listes en dehors des instances légales. Les instructions qu?il dit recevoir de Salah Goujil, celles relatives au côté technique de la préparation du congrès (par opposition aux grandes lignes signées par M. Belkhadem), sont appliquées à la lettre. Le coordinateur national a été, par ailleurs, officiellement saisi par un député du FLN, M. Boukessassa, pour lui rappeler, notamment, que « les slogans appelant à l?unification ne trouvent aucun écho sur le terrain. » Cet élu de l?APN suggérait une intervention directe de la direction. Sans être à proprement parler un pré-congrès régional, le huis clos en question devait juste sortir avec la désignation d?un rapporteur régional et un texte synthétisant les propositions émises par les wilayas. A la base, cependant, la réunification n?est pas encore à l?ordre du jour. Fait curieux, la presse ayant déjà évoqué cette éventualité, on a fait part, à Canastel, de l?adoption d?une motion proposant Abdelaziz Bouteflika comme président d?honneur du parti du FLN.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)