Algérie

Festival de Timgad : Kader Japonais jusqu'au matin Culture : les autres articles

Festival de Timgad : Kader Japonais jusqu'au matin Culture : les autres articles
La dernière soirée de la 34e édition du Festival international de Timgad a été celle de tous les records.
En effet, et pour la première fois depuis son ouverture, le nouveau théâtre de plein air à Timgad, d'une capacité de 10 000 places, était plein à craquer. L'afflux constant du public, venu admirer, pour la plupart, l'artiste Kader Japonais, a rempli les gradins en moins d'une trentaine de minutes. Après les discours protocolaires du commissaire du festival et du wali de Batna, prononcés respectivement par leurs représentants, Samir Meftah et Abdellah Boughandoura, directeur de la culture, l'artiste, vedette de la soirée, le Koweitien Abdoullah Rouiched, a ouvert le bal avec ses interprétations suaves et voluptueuses. Malgré un public d'un autre univers musical, le chanteur khalidji a su le conquérir pour un laps de temps, avec le moual d'Elassmar et d'autres titres comme Rahal et Ana mou taâban, avant que les sifflements et les huées ne fusent pour exiger le passage de «Echaâb youriiid Japonais !»
Professionnel jusqu'au bout, Abdoullah Rouiched a assuré sa prestation avec la même énergie dans son interprétation, dont lui seul a le secret.Viennent ensuite Cheb Arras, Hakim El Batni et Rabah Asma qui ont, à leur tour, fait monter le mercure du théâtre aux fausses allures de stade, avant que le chouchou du public ne fasse irruption sur scène.
Kader Japonais a fait exploser le record du temps sur scène en une seule soirée. En effet, il a déchaîné les passions en assurant le show jusqu'au petit matin, sous les ovations du public qui rivalisait avec le son des enceintes.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)