Algérie

FAUSSES ATTESTATIONS DE MOUDJAHID


Les « dossiers noirs » de la CNEC Il s?agit de trois articles de la loi sur les enfants de chouhada relatifs au transfert de la pension de la veuve de chahid au profit des enfants après le décès. Bounedjema a appelé le gouvernement à réintégrer les travailleurs enfants de chouhada dans leurs postes de travail. Abordant l?actualité politique, l?orateur a interpellé le chef du MSP, Bouguerra Soltani, pour expliquer ce qu?il vise par « réconcilier l?Algérie avec son histoire ». « S?ils veulent dédouaner les harkis et tourner la page, nous sommes foncièrement contre cette approche », s?est insurgé le président de la CNEC. Enchaînant sur le dossier des faux moudjahidine, Bounedjema a précisé que seuls les vrais moudjahidine sont capables de reconnaître les listes authentiques. D?après lui, plusieurs wilayas ont procédé au retrait des fausses attestations de moudjahid. Avouant que la CNEC ne peut intervenir sur ce dossier, Bounedjema dira que son organisation détient des témoignages et des archives susceptibles de servir à l?assainissement de ces listes. Concernant la « s?ur ennemie », l?ONEC en l?occurence, le conférencier se déclare prêt à se rassembler dans une seule organisation quitte à dissoudre la CNEC. Cependant, regrette-t-il, certaines parties préfèrent maintenir la division des rangs pour en tirer profit. Cela dit, Bounedjema avoue que la CNEC a remis dernièrement au ministère des Moudjahidine un document où est suggérée la création d?un conseil national de la famille révolutionnaire qui regrouperait l?ensemble des organisations des enfants de chouhada et de moudjahidine. Revenant sur son soutien au président de la République, Bounedjema justifie sa position par sa conviction du programme porté par le candidat Bouteflika. Mais qu?en est-il aujourd?hui ? A ce propos, le conférencier relève que « le président de la République est venu avec un programme et des idées, mais les gens de l?administration ne le laissent, pas avancer ». Renvoyant dos-à-dos la classe politique et les ministres, l?orateur soulignera qu?aucun parti politique n?active actuellement sur le terrain, alors que le travail des membres de l?Exécutif se limite à l?Alliance présidentielle. Répliquant au chiffre de 600 000 pauvres, avancé par le ministre de la Solidarité, Bounedjema déclare que seules Blida et Tipaza détiennent un nombre plus important que celui annoncé par Ould Abbas. Notons enfin que le président de la CNEC prévoit une conférence de presse le 15 de ce mois pour dévoiler « des dossiers noirs ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Monsieur, Chérif OUCHENE ben Ghennam : Boîte Postale n° 80 04355 Ain Kercha (Algérie) : Portable: 07.74.00.55.58 - @:ouchene_2510@yahoo.fr Ain Kercha – Vendredi, le: 13 Août 2010 Monsieur, Abdelaziz BOUTEFLIKA, Le Voyou et Bâtard de la République ! Mesdames et Messieurs, Les Cadres de la Nation (Les Bâtards de l’OAS) OBJET: Répudiation de la Nationalité Algérienne. REF: Quand la loi redevient celle de la jungle, c'est un honneur que d'être déclaré hors-la-loi. Monsieur, le Président le Plus Dégueulasse sur Terre ! Mesdames et Messieurs, Les bâtards de l’OAS ! Je commence d'abord par vous dire que la France nous a imposé un embargo éternel à la place d'une indépendance, lorsqu'elle nous a abandonné entre les mains de la Peste, du Cancer et du Sida que vous êtes (FLN). La France a piétiné nos origines lorsqu'elle nous a abandonné entre les mains des terroristes du FLN. Le FLN, votre clan et vous Monsieur, BOUTEFLIKA, vous avez fais de l'indépendance de l'Algérie une tragédie inexcusable et un crime contre l'humanité. Les Algériens que je suis n'ont jamais...au grand jamais été des terroristes, bien au contraire c'est vous et votre clan (alliance) qui êtes de vrais terroristes et tortionnaires! BELKHADEM lors du déclenchement du terrorisme en Algérie, était le Président de l'Assemblée Populaire Nationale. Cela veut dire que sa gestion nous a mené à une guerre civile! Au lieu qu'il soit jugé devant une cour martiale, le voici aujourd'hui entrain de nous imposer le Président qui lui convient au regard de sa bassesse. Devant votre comportement de sourds et d'aveugles à mes appels de détresse. Devant la torture que vous m'endurez depuis trois mandats. Ces mandats qui me poussent à commettre l'irréparable! Aujourd'hui et, à haute voix, je me permets et, il est de mon droit de pisser dessus votre titre de Président de la République car, vous êtes élu contre ma volonté. Je n'ai pas voté et 99,99% des Algériennes et des Algériens n'ont pas voté. Qui c'est qui vous a élu, à part ce clan des traîtres? J'ai droit de pisser dessus votre constitution car, elle est adoptée par des bâtards qui ne savent que lever mains et jambes. Je me permets de pisser dessus votre passé de maquisard ayant pris les armes contre l'occupant, car c'est vous les vrais occupants! Je me permets de pisser dessus ceux qui vous ont reconnu le titre de Moudjahid. Je me permets de pisser dessus vos qualités d'intellectuels! Et, de pisser dessus vos qualités de cadres de la nation! Je sais d'avance, que vous n'allez pas me répondre comme à l'habitude depuis trois nakabate (tragédies) et, je sais encore pourquoi!? C'est simplement, parce que vous réalisez très, très, très bien que ma pisse soit mieux algérienne que le sang qui coule dans vos veines! Là dessus il n'y a aucun doute! Et parce que vous savez aussi que je n'ai pas tors et, que ce que je dis est tout à fait véridique et logique! Ce n'est pas la peine de charger la Sécurité Militaire (SM) ni la Gendarmerie Nationale, ni la Sûreté Nationale (Police) ni les Procureurs Généraux et/ou de la République et, non plus les psychiatres car, je ne répondrais pas et, même en prison, je continuerais à vous manquer respect. Si vous voulez me faire taire c'est avec une balle dans la tête ou une décision de répudiation ou de déchéance de la nationalité algérienne valant Lettre d’Affranchissement. Je me vois mieux fier dans la peau d'un Apatride que celle d'Algérien sous le règne d'une Peste, d'un Cancer et du Sida que vous êtes. Il me faut absolument la décision de répudiation de la nationalité algérienne. Je n'ai pas le droit de me taire ni de baisser les bras! Vous m'avez ôté la fierté d'être Algérien. Vous m'avez ôté l'amour de la patrie. Vous m'avez assez enduré des souffrances et, vous m'avez assez torturé, par votre comportement de voyous, de traîtres et de lâches. Je ne suis pas un hypocrite et, je ne suis pas un déséquilibré comme vous le pensez. Je vous le dis avec toute sincérité et honnêteté, je refuse d'être Algérien! 1)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un guignol. 2)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui espérait devenir un terroriste s'il avait vingt ans. 3)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui voit en ces terroristes de braves combattants. 4)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui se moque de moi et me traite à chaque occasion de toutes les vulgarités en tant que Chaoui! 5)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui impose un embargo à son peuple rien que pour lui endurer des souffrances. 6)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui ne s'intéresse qu'aux intérêts des Chinois, des Hindous, des Egyptiens, des Syriens et.....des Terroristes tout en évinçant et en privant son peuple des richesses de leur pays. 7)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui ne cesse d'indemniser des terroristes comme s'ils étaient des salariés au départ volontaire. 8)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui insulte la mémoire des 1,½ millions de martyrs algériens et s'incline hypocritement à Verdun devant les caméras! 9)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui pisse sur la constitution algérienne et se fait voter la sienne par des voyous qui ne savent que lever mains et jambes. 10)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui n'applique jamais ce qu'il dit et qui n'a comme programme que des mensonges (Une vraie imposture). 11)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un clan composé des chefs de groupes terroristes. Pratiquement, ces groupes n'existent pas en Algérie et s'ils existent, c'est qu'ils dépendent directement de ce clan d'alliance qui nous impose des marionnettes en guise d'insulte à la mémoire de nos martyrs et de notre étendard. 12)- Je refuse que je sois un Algérien sous l'empire d'un Président qui n'a fait régner que l'injustice dans un pays qui n'est pas le sien. 13)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui doit respect et considération à une Zaouïa mieux que le Ministère de la Défense et ses organes d'exécution. 14)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président de la République, Chef suprême des forces armées (air terre mer) qui ne connaît même pas le sens d'un galant ni d'une épaulette (grades). 15)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un clan qui apprécie, les souffrances du peuple Algérien. 16)- Je refuse que je sois Algérien sous le règne d'un Président qui abuse de son peuple comme des esclaves en les exploitant contre des couffins de la honte et le filet social à 3.000 Dinars par mois, l'équivalent de 25 €, contre des travaux des fois forcés. 17)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président nommé et installé au service des criminels ayant mis l'Algérie à genoux. 18)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui colle son cul au fauteuil de Président contre la volonté de son peuple. 19)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un président qui se fait entouré que des terroristes et des voyous. 20)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'un Président qui a tourné le dos à son peuple pendant 20 ans et, le voilà revenu par soif de pouvoir et, enragé de haine à se venger contre le peuple Algérien. 21)- Je refuse que je sois un Algérien sous le règne d'une fourmi devant l'occident et de tortionnaire devant son peuple. Je suis en mesure de justifier tous ces arguments et d'autres qui démontrent bel et bien que vous êtes un vrai traître et lâche et, que vous n’avez aucun lien avec la nationalité algérienne ! En un seul mot Monsieur, BOUTEFLIKA vous n’êtes qu’un vrai bâtard ! Je suis en mesure de vous le démontrer a+b. Et enfin! Je refuse, je refuse et je refuse d'être un Algérien! C'est ma vie privée. Voilà! Monsieur, Le Président de la République, Mesdames et Messieurs. Vous devrez satisfaire mon désire. D'ailleurs, je ne vaux rien! Pourquoi vous me compliquez les choses qu'on dirait un cerveau qui va fuir! Et, puis vous les tuez ces cerveaux n'est-ce pas? Alors tuez moi aussi ou notifiez moi une décision qui me permettra de déguerpir cette Algérie qui ne m'appartient plus et que vous avez transformé en un centre de concentration. Je ne vous dois aucun respect. Chérif OUCHENE l’Apatride Qui pisse dessus vos origines, vos ancêtres, votre clan et surtout vos morts ! Copie à: -Toutes les Ambassades et Représentations Accréditées en Algérie. -Les 48 Préfets d’Algérie.
L'Apatride - Clandestin - Ain Kercha, Algérie

13/08/2010 - 5987

Commentaires

C’est ma façon de mieux pisser dessus le passé de Abdelkader Le Malien et de BOUTEFLIKA le faux maquisard et vrai bâtard ! C’est ma façon aussi de mieux pisser dessus le passé de ces bâtards de l’OAS de Moudjahidine qui existent encore ! Monsieur, Chérif OUCHENE ben Ghennam : Boîte Postale n° 80 04355 Ain Kercha (Algérie) : 07.74.00.55.58 @: ouchene_2510@yahoo.fr Ain Kercha – Vendredi, le: 13 Août 2010 Le, Tribunal de Grande Instance de Paris «PARQUET» 14, Quai des Orfèvres 75059 – Paris – cedex 01 OBJET: Plainte Contre l’Etat Français et Algérien. REF: Déportation, Abandon et Non Assistance à Peuple en Danger. Madame, Monsieur, La supposée indépendance de l’Algérie était une forme de déportation des Algériennes et des Algériens que je suis à l’image de ces centaines de milliers de juifs livrés aux SS (la Gestapo) par la police de Vichy le 16/07/1942, durant la deuxième guerre mondiale. En date du 19 mars 1962 la France a décidé la déportation du peuple Algérien et sa livraison aux terroristes et aux tortionnaires du FLN. En date du 5 juillet 1962 la France a piétiné nos origines de Français Berbères et nous a abandonné entre les mains des criminels et assassins du FLN. Ce génocide du siècle et crime contre l’humanité est appelé ainsi les accords d’Evian (Les accords de la honte et de la trahison d’un peuple né et vécu français depuis un siècle et trente deux ans). Ma qualité de français de naissance et de citoyen du monde, me permet de porter plainte contre l’Etat Français pour génocide et crime contre l’humanité et pour abandon et non assistance à peuple en danger. Pour éviter le sujet politique car, je ne le fais pas, je me permets de caractériser mon cas en mon nom personnel. La France m’a déporté, m’a abandonné et m’a livré aux terroristes et tortionnaires du FLN. Ce FLN qui forme la principale alliance au pouvoir depuis l’abandon de la France à l’Algérie m’a pratiquement privé de tous les droits fondamentaux. Je cite notamment l’éducation et surtout une vie humaine. Ce FLN m’a réservé à moi et surtout à mon père un traitement des plus durs ! Je dirais une torture morale sans précédent. Je n’ai pas eu droit ni à l’éducation, ni au travail et non plus au logement. Tous ça été réservé au membres de la supposée famille révolutionnaire (Les maquisards, leurs enfants et les enfants des martyrs) et bien sûr ceux qui ont su s’aligner dans la combine. Mon tort à cet isolement est d’avoir un père qui était un français de souche et qui a travaillé chez un Colon comme ouvrier agricole contre l’avis des terroristes du FLN à cette époque. Pour moi, en toute franchise l’indépendance de l’Algérie est une tragédie inexcusable et un crime contre l’humanité qu’a perpétré la France un 19 mars 1962. En bref ! Je suis né français et je veux simplement le rester toute ma vie. Je suis né français l’époque où l’Algérie était française. Je n’ai pas répudié la nationalité française et, je n’ai pas opté pour une autre y compris la nationalité algérienne. Le titre de citoyen français m’est reconnu par l’Histoire, par les lois de la V° République et par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme proclamée en France mère des lois et des droits en date du 10/12/1948, je cite notamment l’article 15 (1e et 2e). Ce qui me permet de solliciter votre assistance pour enjoindre à l’Etat français, la régularisation de ma situation administrative en m’accordant la faveur d’être réintégré dans la nationalité française en guise de réparation pour déportation, abandon et non assistance à personne en danger et, au regard du territoire français où je suis né qui était une colonie française et celui que je sois un francophone et francisant. A défaut, je demande une assistance auprès de l’Etat Algérien pour qu’il me soit délivré une notification de répudiation de la nationalité algérienne que je décline éternellement et qui devient un fardeau que je n’arrive plus à supporter. J’opte pour que je sois un français au regard de ma naissance, sinon un Apatride et jamais Algérien car, ce titre de citoyen algérien ne cesse de me donner des nausées à longueur de ma vie. Je persiste ! Je dis bien qu’il n’y a pas eu d’indépendance en Algérie mais, plutôt un crime contre l’humanité et une tragédie inexcusable. Je signe ! La France m’a abandonné entre les mains des terroristes, des tortionnaires, des assassins et des criminels du FLN. Je m’excuse de vous importuner. Merci d’avance, de votre compréhension et de la bonne attention que vous voudrez bien réserver à cet appel SOS et, vous prie Madame, Monsieur, d’agréer l’expression de mon profond respect. Chérif OUCHENE
L'Apatride - Clandestin - Ain Kercha, Algérie

13/08/2010 - 5986

Commentaires