Algérie

Et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants

Et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants «Vous n’atteindrez la (vraie) piété, que si vous faites largesses de ce que vous chérissez...» (Coran, 3 : 92) L’altruisme est l’une des qualités fondamentales qui font que les gens atteignent la piété au vrai sens. Le mot en soi veut dire la volonté et la renonciation immédiate aux choses qu’une personne possède, aime et chérie. Il signifie être préparé si nécessaire à endurer toutes sortes de difficultés en faveur des valeurs auxquelles on croit ou pour l’amour des gens qu’on aime, et faire tout ce qui est possible avec enthousiasme, détermination et volonté. Il signifie également être capable de renoncer à nos intérêts personnels lorsque l’on est contraint à choisir entre eux et les valeurs soutenues ainsi qu’entre les personnes que nous chérissons et de faire pour elles tout sacrifice matériel et autre. L’homme a cependant été créé avec des émotions qui tendent vers les basses valeurs morales telles que le narcissisme et l’égoïsme. A moins d’être correctement maîtrisées, ces émotions égoïstes arrivent à dominer complètement le cadre moral d’une personne. Une telle personne ne pense qu’à elle-même. Elle veut toujours se garder ce qu’il y a de mieux, de plus attirant, de plus parfait en toute chose tout en s’attendant à ce que tous les autres fassent preuve de compréhension et d’abnégation. Dès qu’elle rencontre des difficultés, elle s’attend à ce que les autres endurent les risques et les inconvénients à sa place et la supportent aux dépens même de leurs propres intérêts. Elle ne désire que protéger ses propres vœux et intérêts et assurer son propre bien-être. Dans l’adversité, une personne est capable de renoncer à beaucoup de choses qu’elle chérie - afin de protéger ses propres intérêts et de prévenir tout malheur qui pourrait lui arriver. Dieu révèle cet égoïsme excessif de l’esprit humain dans le Coran: Oui, l’homme a été créé instable [très inquiet] ; quand le malheur le touche, il est abattu ; et quand le bonheur le touche, il est grand refuseur. (Coran, 70 : 19-21) Il est possible de libérer l’esprit de ces faiblesses en ayant une bonne compréhension de la foi et en se conformant aux valeurs morales du Coran. Quiconque comprend les vérités révélées dans le Coran ainsi que la conception morale exigée par Dieu, atteindra une moralité le rendant capable de faire preuve d’altruisme à tout moment de la vie. Parce que dans le verset «Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité... ceux-là sont ceux qui réussissent.» (Coran, 64 : 16), Dieu révèle que c’est la défense des désirs contre ce vice qui mène les gens vers le salut dans ce monde et dans l’autre. Dieu a créé la conscience humaine afin que les gens protègent leurs désirs du mal et atteignent les valeurs morales qu’Il approuve et aime. La voix de cette conscience montre aux gens le chemin à suivre pour éviter toute sorte de méchanceté et pour atteindre ce qui est bien. L’amour profond et la forte crainte de Dieu dans le cœur du vrai croyant lui évitent d’être vaincu par la bassesse de ses désirs. Sachant que le but derrière l’existence d’ici-bas est d’atteindre le contentement de Dieu, une telle personne cherche en fait à passer chaque moment de sa vie à agir de la manière qui plaît à son Créateur. Elle sait que la vie sur terre est courte, et qu’on doit se battre pour la vie éternelle de l’au-delà. Elle n’oublie jamais que tous les intérêts qu’elle peut trouver ici-bas sont transitoires, et qu’ensuite, elle devra rendre des comptes à Dieu. Elle sait que ceux qui cherchent seulement à assouvir leurs désirs et intérêts dans la vie de ce bas monde, au lieu de rechercher l’agrément de Dieu, Sa miséricorde et Son paradis, pourraient être rétribués par la souffrance éternelle dans l’au-delà. En revanche, Dieu récompensera les valeurs morales d’altruisme avec bonté et beauté dans ce monde ainsi que par des bienfaits incomparables et éternels dans l’autre monde. Dans le Coran, Dieu annonce ces bonnes nouvelles aux personnes qui se conduisent avec moralité. A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs visages. Ceux-là sont les gens du paradis, où ils demeureront éternellement. (Coran, 10 : 26) Dieu, donc, leur donna la récompense d’ici-bas, ainsi que la belle récompense de l’au-delà. Et Dieu aime les gens bienfaisants. (Coran, 3 : 148) ... Quiconque veut la récompense d’ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l’au-delà, Nous lui en donnons, et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants. (Coran, 3 : 145)   H. Yahia
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)