Algérie

Est-ce à cause du Ramadhan et du Mondial '

Est-ce à cause du Ramadhan et du Mondial '
La célébration, ce 5 juillet, du 52e anniversaire de la fête de l'Indépendance nationale a donné lieu à deux actions qui sont entrées dans les pratiques institutionnelles habituelles en pareille circonstance : mesures de grâce collectives au profit de personnes détenues et non détenues, condamnées définitivement, ces mesures sont prises en vertu d'un article de la Constitution ; remise des grades et des médailles à des officiers supérieurs et des cadres du ministère de la Défense nationale.Proclamé également Fête de la jeunesse, le 5 juillet 2014 a brillé par l'absence de la jeunesse dans la célébration de cette date qui représente pourtant un repère historique de première importance. La jeunesse aurait pu manifester sa présence grâce à une heureuse coïncidence si l'Algérie avait battu l'Allemagne puis la France, mais c'était trop demandé au hasard et ce scénario ne s'est pas produit ; les jeunes sont alors retournés à leur menues préoccupations quotidiennes. C'est bien dommage, car là on aurait eu une forêt immense de drapeaux agités par tout le monde, accrochés aux balcons et pas seulement sur les édifices publics. Le constat saute aux yeux : en lui-même, le souvenir du jour mémorable du 5 juillet 1962 n'est pas suffisant, 52 ans après, pour provoquer la même ferveur que celle qui fait bouger tout le pays en faveur des Verts. Le 5 juillet 2014 est donc passé dans la morosité. On pourrait invoquer le poids des contraintes liées au jeûne du Ramadhan ou la grosse déception après la défaite de l'équipe nationale face à l'Allemagne, pour expliquer l'apathie, pas seulement dans la population, d'ailleurs, mais même chez les officiels, puisque les célébrations ont été trop insignifiantes pour justifier une bonne médiatisation. Il y a matière à réflexion pour plusieurs nouveaux ministres, celle de l'Education nationale et ceux de la Jeunesse et des Moudjahidine, au moins. Il y a surtout urgence à agir pour épargner à la population une perte de mémoire.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)