Algérie

ESS : Soltani attendu à Sétif

ESS : Soltani attendu à Sétif
Mehdi Ghazi, c'est presque fait
Le joueur de l'Aris Salonique, Karim Soltani, a reçu une invitation de la part de la direction de l'ESS. Le joueur a eu hier une longue discussion avec Hammar. Il a confirmé au responsable sétifien son désir de tenter une aventure en Algérie et cela sous les couleurs de l'ESS. Il a annoncé son arrivée à Sétif pour la fin de cette semaine.
Un salaire de 15 000 euros
Karim Soltani a finalement accepté les 15 000 euros de salaire mensuel qui lui ont été proposés par Serrar. Le manager du joueur avait, dans un premier temps, exigé 5 000 euros de plus. Tout semble être réglé et il ne reste au joueur qu'à parapher son contrat.

Mehdi Ghazi, c'est presque fait
Les négociations avec Mehdi Ghazi, le joueur du club turc Antalya Sport, sont sur la bonne voie. Le joueur a eu, hier, une longue discussion avec le premier responsable sétifien. Une invitation et un billet d'avion ont été envoyés au joueur qui doit en principe arriver à Sétif dans les jours qui viennent.
Il est libre de tout engagement
Même si son contrat avec Antalya sport arrivera à expiration au mois de Juin 2013, Mehdi Ghazi s'est retrouvé libre de tout engagement pour une raison assez insolite. En effet le président du club turc a été emprisonné tout dernièrement et cela à cause de contrats truqués. Une décision de justice qui rend caducs les engagements paraphés en début de saison a été prononcée.
De la DH française à la D1 turque
Mehdi Ghazi évolue au poste de meneur de jeu et a connu une ascension fulgurante. Après avoir effectué ses classes dans un club corporatif de la région parisienne, il a rejoint les rangs du RC Fontainebleau. C'est sous les couleurs de ce club de DH qu'il sera repéré par les recruteurs d'Antalya Sport, un club de l'élite turque. Il réussira très vite à se faire une place de titulaire dans l'équipe.

Un budget prévisionnel de 39 milliards de centimes
Comme cela a été exigé par la ligue, la direction du club sétifien a transmis les détails de son budget prévisionnel aux services financiers de l'instance fédérale. Ce sera un total de près de 39 milliards de centimes dont aura besoin le club sétifien pour être présent dans les trois compétitions dans lesquelles il est engagé. Ce budget est en hausse par rapport à celui de la saison passée qui était de 32 milliards de centimes.
Une masse salariale mensuelle de 2,5 milliards de centimes pour les joueurs
2,5 milliards de centimes, c'est ce que doit débourser la direction de l'ESS à l'issue de chaque mois pour payer ses joueurs. Serrar nous dira que cette somme était conforme aux prévisions du conseil d'administration. A titre de comparaison, celle de la saison passée était de 2,1 milliards. Les joueurs qui avaient perçu ces mensualités ont réussi à gagner le doublé coupe/championnat.
Plus de 1 milliard pour les nouvelles recrues
Sur les 2,5 milliards de centimes de masse salariale, un peu plus d'un milliard est consacré aux mensualités qui seront versées aux nouveaux joueurs. Les salaires mensuels des nouveaux joueurs se répartissent ainsi : Soltani (200 millions), Khedhaïria(134), Aloui (65), Madouni (80), Legrâa (120), Ziti (110), El Okbi(120), Benabderrahmane(120), Yaya (80), Anab (12 000 euros).
2 milliards pour les entraîneurs
Sur les 39 milliards qui seront dépensés lors du prochain exercice,
2 milliards seront consacrés au paiement des entraîneurs de toutes les catégories. Le plus haut salaire est bien évidemment celui de l'entraineur en chef de l'équipe professionnelle Hubert Velud et il est de l'ordre de 11 000 euros.
Près de 36 milliards de recettes
Les calculs effectués par la DAF de la SSPA/ESS font état d'environ 36 milliards de recettes diverses. Celles-ci englobent les subventions étatiques et celles qui seront versées par les différents sponsors du club. Les partenaires commerciaux du club auront à mettre en tout près de 15 milliards de centimes pour alimenter les caisses du club. Pour ce qui est des dépenses, et à titre d'exemple, 1,5 milliard sera consacré aux différents déplacements et frais de logistique.

Des invitations et des billets d'avion pour Cyril et Kouamé
Les deux joueurs étrangers de l'ESS ont, tout comme Soltani, reçu des invitations à se rendre à Sétif .Ce ne sera pas pour renouveler leur bail mais pour, au contraire, procéder à la résiliation des contrats qui les lient à l'Entente. Le Camerounais Cyril Dani et le Burkinabé Kouamé Valentin avaient exigé le paiement de leurs arriérés financiers avant tout préalable.
Des précautions, au cas où...
On ne veut prendre aucun risque du côté de la direction du club sétifien. Des copies des invitations établies en bonne et due forme et qui ont été envoyées à Cyril et à Kouamé pourraient être utilisées ultérieurement. Ces documents pourraient servir de pièces à conviction en cas de plainte de la part des joueurs auprès des instances internationales.

Le rendez-vous avec Benchadi reporté
Benchadi devait rencontrer hier le président de l'ESS, Abdelhakim Serrar. Ce dernier a décidé de prolonger son séjour en Tunisie et il ne sera de retour à Sétif qu'aujourd'hui. C'est donc demain que Benchadi sera fixé sur son avenir. Ce sera un peu le rendez-vous de la dernière chance pour le latéral sétifien en ce qui concerne la suite de son aventure avec l'ESS.
«Aucun problème»
Ryadh Benchadi ne semble pas du tout inquiet, quant à son avenir. Il nous dira qu'il acceptera avec sérénité ce que lui réservera le destin : «Le rendez-vous avec le président a été reporté et cela ne m'inquiète pas du tout. Je pense avoir, jusque-là, défendu avec honneur les couleurs du club. Si mon aventure avec l'ESS s'arrête dans les jours qui viennent, cela ne me posera aucun problème. Si elle se poursuit, je ferai honneur aux couleurs de l'équipe.» De toutes les façons, si un accord n'est pas trouvé demain avec Serrar, Benchadi ne restera pas longtemps au chômage. Plusieurs clubs de l'est du pays, dont le CAB, lui ont fait des offres plutôt alléchantes.

Quatre joueurs seront mis à l'essai
Lors du prochain stage en Tunisie, quatre joueurs auront à satisfaire aux essais que leur fera passer Hubert Velud, pour espérer être retenus dans l'effectif. Il s'agit de Mehdi Ghazi et des trois joueurs d'Afrique noire qui rejoindront le groupe à Sousse.

Quatre gardiens de but pour trois places seulement '
C'est un vrai casse-tête auquel est soumise la direction du club sétifien. On se rappelle que Benkhodja a été opéré du genou au mois de mai dernier et il vient de se remettre à courir. Il nous expliquera que pour lui, les choses sont on, ne peut plus, claires. Son contrat ne s'achèvera que l'été prochain et il n'est pas question de le résilier et cela quelle que soit l'offre qu'on lui fera. Ils seront donc quatre gardiens de but à faire partie de l'effectif. En plus de Khedhaïria, qui a signé son engagement il y a de cela quelques jours, les autres postulants sont Aloui, l'ex-portier de Biskra, et le jeune Sammer, qui a été promu en seniors cette saison.

Benkhodja : «Je n'accepterai pas de résilier mon contrat»
Le portier sétifien, Benkhodja, nous a donné de ses nouvelles, samedi passé. Celles-ci sont plutôt rassurantes. Tout en étant assez évasif, il nous parle aussi de son avenir immédiat. Il nous expliquera par ailleurs que son contrat ne s'achèvera que l'été prochain et il n'est pas question de le résilier et cela quelle que soit l'offre qu'on lui fera pour cela.
Tout d'abord, ou en êtes-vous avec vos soins '
Comme vous le voyez, je poursuis ma rééducation. Je passe régulièrement des contrôles qui sont plutôt rassurants. Ma guérison est en bonne voie. Je me rends quatre fois par semaine dans un cabinet de kinésithérapie et j'ai en plus un programme que je suis tout seul avec un travail en salle, en piscine, etc.
On peut donc dire que vous mettez les bouchées doubles pour revenir à votre meilleur niveau, n'est-ce pas '
Absolument, je veux renouer avec la compétition dans les plus brefs délais car elle me manque terriblement. J'ai passé vraiment des moments très difficiles. Maintenant que je me suis remis à faire des exercices, cela va beaucoup mieux surtout sur le plan moral.
Quand peut-on espérer vous revoir sur un terrain '
Selon les prévisions de mon médecin, si tout va très bien, je pourrai rejouer vers la fin du mois de juillet. Ce serait formidable car cela voudra dire que je serai en pleine possession de mes moyens lorsque débutera la saison.
Justement, il est question de la résiliation de votre contrat avec l'ESS et cela à l'amiable. Qu'en pensez-vous '
Vous me donnez là l'occasion de préciser certaines choses. Je voudrais vous rappeler à vous et aux dirigeants du club que je me suis blessé dans l'exercice de mes fonctions. C'était en plein match de championnat. Maintenant que je suis sur le point de retrouver toutes mes potentialités, on veut se débarrasser de moi. Cela ne se passera pas comme ça.
Expliquez-vous.
Je veux aller au bout de mon contrat et celui-ci s'achève au mois de juin 2013. Je n'accepterai pas de le résilier et cela quelle que soit l'offre qu'on me fera. Je veux jouer à l'ESS et personne ne peut m'en empêcher. Je voudrais, si vous le voulez, ajouter quelque chose.
Laquelle '
Je voudrais préciser que ce sont ces mêmes dirigeants qui m'ont obligé, la saison passée, à m'engager pour deux saisons alors que je voulais un contrat d'une durée d'une année seulement. Il faut que les supporters sachent que je viens de passer une épreuve qui a été très difficile que je n'ai pu vaincre que parce que j'ai bénéficié du soutien des membres de ma famille.
Avez-vous rencontré, comme cela était prévu, votre président '
Pas encore car le rendez-vous a été reporté. Cela se fera dans les jours qui viennent.
Qu'espérez-vous de cette rencontre '
J'espère être estimé à ma juste valeur. Je veux aussi être très vite fixé sur mon avenir immédiat. Je n'aurais plus, ensuite, qu'à me concentrer sur mon travail. J'aurais, comme mes coéquipiers, à faire beaucoup d'efforts pour être au top, le jour de la reprise. De toutes les façons, je veux rester à l'ESS.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)