Algérie

Eradication d'habitats précaires à Oran et Es-Sénia

En application des instructions du ministère de l'Intérieur relatives à l'éradication de l'habitat précaire au niveau des grandes villes du territoire national, deux grandes opérations visant la démolition de plusieurs constructions illicites seront lancées à partir d'aujourd'hui. La première opération concerne une trentaine d'habitations à Oran, alors que la seconde opération, qui sera lancée incessamment, ciblera des bidonvilles au niveau de certaines communes de la daïra d'Es-Sénia.

A ce titre et selon des sources proches de la commune d'Es-Sénia, une opération visant l'éradication de sites à grande concentration de constructions illicites sera lancée incessamment. L'objectif est d'éradiquer certains bidonvilles et chasser des familles qui se sont installées récemment dans des constructions de fortune au niveau des communes d'Es-Sénia (Aïn El-Beïda), El-Kerma et Sidi Chahmi. Les services concernés de la daïra ont recensé six périmètres où d'importants espaces publics sont occupés illicitement par des constructions illicites. Une première opération lancée il y a plus d'une année avait permis aux services de la commune d'Es-Sénia d'éradiquer une dizaine de constructions érigées près du quatrième boulevard périphérique et d'autres constructions sur l'axe reliant Es-Sénia à la cité des 200 logements.

A Oran, les services de la daïra et de la commune, procéderont aujourd'hui à la démolition d'une trentaine d'habitations illicites sur le deuxième versant près du téléphérique d'Oran. Selon des responsables des services techniques de la commune, une première opération entamée samedi a permis la démolition de deux constructions de fortune érigées illicitement sur un espace public. Pour parer à toute éventualité, l'éradication de ce nouveau bidonville s'effectuera en présence des services de sécurité. Nos sources signalent, par ailleurs, que la commune a mobilisé plus d'une quarantaine d'agents et plusieurs engins. Avant l'entame de l'opération, les services concernés avaient adressé des mises en demeure aux familles habitant le site, pour évacuer leurs habitations et permettre aux services de la commune de procéder aux démolitions. Les mêmes interlocuteurs affirment qu'il n'y aura aucun relogement pour ces familles.

Cette procédure a été prise, a-t-on souligné, dans le but de stopper l'extension de ce quartier et d'interdire ce genre de concentrations illicites. Nos interlocuteurs affirment que la majorité des occupants de ce quartier qui ont bâti leurs habitations en utilisant des matériaux non conformes aux normes de construction, sont originaires de plusieurs régions limitrophes de la wilaya d'Oran et ont pour objectif de bénéficier de logements sociaux en s'installant dans ce quartier. La commune d'Oran a lancé plusieurs opérations similaires l'année dernière, après le relogement des 3.000 familles habitant le quartier des Planteurs dans la nouvelle cité d'habitation El-Yasmine, dans le cadre du programme visant l'éradication de l'habitat précaire, rappelle-t-on.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)