Algérie - Revue de Presse

Enfance traumatisée



ANIS à bras ouverts Baptisé centre ANIS, le projet est financé par la compagnie anglaise British Petrolum (BP) qui a débloqué un montant de 50 millions de dinars. Quant à la mise en ?uvre de l?initiative, elle est confiée aux Scouts musulmans algériens (SMA) appelés à accompagner le projet de l?étude technique jusqu?à la finalisation. La réception du centre, promet le commissaire des SMA, M. Ben Braham, se fera dans quatorze mois. L?assiette foncière, indique-t-il, a été offerte par la wilaya de Boumerdès qui a réservé un site de 3000 m2 pour accueillir le centre. La capacité d?accueil du centre ANIS est estimée par M. Ben Braham à 200 places. Les enfants concernés par cette prise en charge, annonce le commissaire des SMA, sont « les victimes de la tragédie nationale » : les orphelins, les handicapés et les victimes de conflits familiaux. Le centre, qui s?attribue la vocation d?une prise en charge psychologique au profit des enfants traumatisés, sera donc encadré par des psychologues, des éducateurs spécialisés en plus de bénévoles. « Les psychologues et les éducateurs seront recrutés en tant que permanents, tandis que les bénévoles assureront le soutien et l?aide à temps libre », explique M. Ben Braham. D?après notre interlocuteur, le centre ANIS se contente pour le moment d?une mission locale qui touchera les enfants des wilayas d?Alger et de Boumerdès. Après la réalisation de ce projet pilote, les SMA souhaitent la création d?une chaîne ANIS qui s?étalera sur l?ensemble des régions du pays. Indiscutablement, cette initiative des SMA et de BP est louable à plus d?un titre eu égard à la vulnérabilité de cette frange sociale victime de conflits dont elle n?est et ne pourra pas être partie. Du pain sur la planche - il y en a - pour cicatriser les séquelles des enfants horrifiés durant une décennie par le terrorisme. Viennent ensuite se greffer des maux engendrés par un tissu social sérieusement fragilisé. En plus de ces initiatives sporadiques, somme toutes estimables, le ministère de l?Emploi et de la Solidarité nationale est le premier département auquel incombe cette mission. L?avenir se fait aujourd?hui.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)