Blida - A la une

Encore deux points et c'est la qualif' assurée Gagner à Kigali pour éviter tout calcul



Encore deux points et c'est la qualif' assurée Gagner à Kigali pour éviter tout calcul
Coup de tonnerre hier à Bamako, le Mali passe à la trappe et se fait piéger par le Rwanda (1-1) qui, du coup, perd tout espoir de revenir dans la course au Mondial-2014. Un peu plus tôt, l'Algérie s'est offert le Bénin à Porto-Novo et prend la tête du groupe H avec neuf points contre sept pour le Mali et trois pour le Bénin. Le Rwanda ferme la marche avec seulement deux points. En fait, les éliminatoires du Mondial-2014 dans le groupe H ne se passent pas exactement comme prévu par les spécialistes qui avaient prédit plutôt un duel exclusivement algéro-malien pour le seul billet qualificatif au match barrage. Désormais, trois équipes se disputent donc le fameux sésame car dans le cas d'une victoire du Bénin au Mali, les Béninois reprendraient logiquement l'espoir de se qualifier. Mais au train où vont les choses, c'est plutôt l'Algérie qui part avec un avantage certain, non seulement en raison des deux points d'avance qu'elle possède désormais au classement général mais également grâce à un goal-average nettement plus favorable (+ 7 pour l'Algérie, + 1 pour le Mali et ' 3 pour le Bénin). Il faut savoir, en effet, que le règlement de la Fifa qui régit ces qualifications stipule que les deux leaders sont départagés à la différence de buts après tous les matches de groupe, soit donc au goal-average. Une donnée très importante que si elle est maintenue en faveur des Verts notamment avec un nul à Kigali le 16 juin prochain contre le Rwanda, les coéquipiers de Bougherra n'auront plus le glaive suspendu sur leurs têtes. Ils ne seront pas obligés de gagner face au Mali pour passer au dernier tour qualificatif, et ce, même si les Maliens venaient à battre le Bénin. L'Algérie n'a plus besoin que de deux points pour passer au prochain tour. Avec 10 points et un goal-average favorable, les Algériens peuvent se suffire donc d'un nul à Blida alors que le Mali, avec 10 points aussi, sera tenu de gagner, ce qui implique une orientation de jeu résolument offensive. Or, les statistiques que nous publions aujourd'hui (voir page 11) sont révélatrices et plaident en faveur de l'Algérie : les Fennecs n'ont perdu aucun match à Blida sous le règne de Halilhodzic. Bien mieux, ils n'ont concédé aucun point. Les records sont certes faits pour être battus, mais il est clair que les Maliens viendront à Tchaker un peu comme... en mission impossible. Cependant, le meilleur des scénarios serait de gagner à Kigali, histoire d'éviter tout calcul.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)