Algérie

EN Olympique : Les joueurs veulent inviter Belkalem et Boudbouda au tournoi final

EN Olympique : Les joueurs veulent inviter Belkalem et Boudbouda au tournoi final
Daoud : «Au nom de tous les joueurs, je lance un appel à Raouraoua et Aït Djoudi.»
Mazouzi : «Je demande aux responsables de faire leur possible pour nous les ramener.»
Ali Guechi : «Boudbouda et Kalou nous manquent beaucoup.»
Dahmane : «Chaque jour qui passe, je ressens plus de pression.»
A trois semaines du tournoi final des éliminatoires des Jeux olympiques de Londres 2012, la pression monte dans le camp des Verts, et cela est tout à fait normal à l'approche du dernier cap qui les sépare du plus grand évènement sportif planétaire. Ce grand enjeu n'a pas empêché les joueurs de penser à deux de leurs ex-coéquipiers qui ont largement contribué aux succès de l'équipe de Aït Djoudi et qui avaient fait tout le parcours de ces longues éliminatoires jusqu'à ce qu'ils soient «contraints» d'abandonner le navire, la mort dans l'âme. Il s'agit de l'ex-capitaine des U23, Saïd Belkalem, et de son second, Brahim Boudbouda, qui ne font plus partie du groupe pour des raisons différentes. En voulant se montrer reconnaissants envers leurs camarades, et afin de leur rendre hommage après tout ce qu'ils ont donné, l'ensemble des joueurs de la sélection Olympique ont tenu, à travers les colonnes du Buteur et El Heddaf, à lancer un appel au président de la FAF, Mohamed Raouraoua, et à leur entraîneur, Azzedine Aït Djoudi, afin qu'ils permettent à Belkalem et Boudbouda de rejoindre la sélection durant le tournoi final, juste pour rester avec le groupe et vivre avec lui toutes les émotions de cette dernière ligne droite et, pourquoi pas, célébrer ensemble la qualification tant convoitée.
Belkalem blessé et Boudbouda suspendu
Pour rappel, Belkalem est actuellement convalescent en raison d'une blessure contractée au genou avec la sélection olympique. Le défenseur de la JSK vit les pires moments de sa carrière, puisque cela fait une année qu'il est à l'arrêt. Une année de soins, en plus d'une intervention chirurgicale, sans qu'on puisse le remettre sur pied. Belkalem a le moral à plat, et une invitation de la FAF pour qu'il rejoigne ses camarades durant ce tournoi final ne pourrait lui faire que du bien. Idem pour Brahim Boudbouda qui ne peut être de la partie en raison d'une suspension de trois matchs que lui a infligée la CAF, une suspension que le joueur du Mans n'arrive toujours pas à digérer. En tout cas, les camarades de Daoud Farid compte en parler à leur entraîneur afin qu'il transmette le message à Raouraoua qui a déjà été derrière une initiative pareille avec l'EN lorsqu'il a fait venir Meghni et Mansouri avec le groupe à Marrakech alors qu'il n'étaient pas concernés par le match.
-
Daoud : «Au nom de tous les joueurs, je lance un appel à Raouraoua et Aït Djoudi»
L'un des plus anciens joueurs de la sélection Olympique et actuel capitaine du groupe, Farid Daoud, tient à lancer un appel à Raouraoua au nom de tous ses coéquipiers : «Au nom de tous les joueurs, je saisis cette occasion pour demander au président de la FAF et à notre entraîneur Aït Djoudi d'adresser une invitation à Belkalem et Boudbouda pour qu'ils soient présents avec nous lors du tournoi final. Je sais qu'ils nous seront d'un grand apport psychologique, et je crois que cela leur fera beaucoup de bien.»
Mesfar : «Belkalem m'a beaucoup aidé quand je suis arrivé en sélection»
«Nous avons tous un grand respect pour Belkalem et Boudbouda qui sont de véritables leaders dans le groupe et ils nous manquent énormément. Je me rappelle que Belkalem m'a beaucoup aidé lorsque je suis arrivé en sélection en me mettant très à l'aise. J'espère que nos responsables accèderont à notre demande.»
Mazouzi : «Je demande aux responsables de faire leur possible pour nous les ramener»
Le gardien des U23, Rafik Mazouzi, emboîte le pas à son capitaine : «De mon côté, je lance le même appel au président de la FAF et à Aït Djoudi pour qu'ils fassent tout leur possible afin que Belkalem et Boudbouda soient avec nous lors du tournoi final. Si vous posez la question à tous les joueurs, ils vous diront la même chose. Depuis qu'il est en France, Boudbouda nous manque beaucoup. C'est la même chose pour Belkalem qui est blessé et qui a besoin de notre réconfort. On lui souhaite un prompt rétablissement. D'abord, nous espérons le revoir parmi nous.»
Ali Guechi : «Boudbouda et Kalou nous manquent beaucoup»
«Comme je vous l'ai déclaré récemment, Boudbouda et Kalou (Belkalem) nous manquent beaucoup. Le plus beau cadeau que les responsables puissent nous faire, c'est de les faire venir lors du tournoi final. Je suis sûr qu'ils vont sauter de joie. Pour nous, ça va être un grand soutien moral.»
-
Le président de la FAF assisté à la dernière séance des Verts
Mohamed Raouraoua s'est déplacé avant-hier soir au terrain annexe du stade de Tanger pour suivre la dernière séance d'entraînement des protégées de Aït Djoudi avant le match d'hier face à l'Arabie Saoudite. La présence du premier responsable du football algérien a beaucoup motivé les camarades de Ali Guechi.
-
Dahmane : «Chaque jour qui passe, je ressens plus de pression»
Dahmane, un des gardiens de la sélection Olympique, avoue qu'il y a une forte concurrence à ce poste. «J'accepte de m'asseoir sur le banc, c'est l'intérêt général qui compte», dit-il.
Comment évaluez-vous ce stage après une semaine de travail '
Nous avons très bien travaillé, tout le monde s'y met avec un grand engagement car nous sommes tous conscients de l'enjeu qui nous attend. Nous avons tous en ligne de mire le tournoi final que nous devons aborder avec tous nos moyens. Personne n'imagine une élimination.
Justement, moins d'un mois nous sépare de ce tournoi, ne ressentez-vous pas la pression augmenter '
Oui, chaque jour qui passe, je ressens plus de pression, et je trouve cela tout à fait normal. Une qualification aux Jeux olympiques, ce n'est pas rien. Mais c'est une pression positive, elle nous permet de rester concentrés sur notre sujet.
Comment voyez-vous vos chances dans un groupe aussi difficile '
Effectivement, c'est un groupe très difficile et nous en sommes conscients. Les équipes qui seront présentes ne seront pas là par hasard. Elles aussi ont dû souffrir pour arriver jusque-là. Nous aussi, nous nous sommes battus pour y être, et je crois que tout monde part à chances égales. Une chose est sûre, il va falloir compter avec nous, car on ne va rien lâcher.
Comment se passent les choses entre vous les gardiens de but et votre entraîneur Hamenad '
Ça se passe super bien, Hamenad nous fait suer et utilise des méthodes très modernes aux entraînements. Vous pouvez poser la question aux deux autres gardiens, Mazouzi et Benmalek, ils vous répondront la même chose.
On suppose que la concurrence est rude entre vous, non '
Oui, c'est une forte concurrence, et croyez-moi, je ne serai pas déçu si l'entraîneur me met sur le banc, car nous formons tous un groupe soudé. Celui qui joue nous devons tous le soutenir et le motiver. C'est l'intérêt général qui compte.
Suivez-vous les nouvelles de votre club, le CRB '
Oui, je suis toujours branché sur Internet et je suis au courant de tout ce qui s'y passe. Vous ne pouvez imaginer ma joie lorsque nous avons battu le NAHD. C'était fou ! Nous avons un très bon groupe cette année, et notre force nous la puisons de notre solidarité sur le terrain. Il y a un bon état d'esprit et les résultats sont là.
Ça se passe bien avec Ousserir '
Très bien même. Il est comme mon grand frère et j'apprends beaucoup à ses côtés. Je suis encore jeune et son expérience me sera très utile.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)