Algérie

En finir avec l’anarchie


Nouvelle charte pour les transporteurs de voyageurs Dans le cadre de la réhabilitation du transport en commun des voyageurs et du confort des usagers, la direction des Transports de la wilaya d’Oran vient de distribuer aux différents transporteurs une charte définissant les règles et obligations de tout un chacun. Il faut dire que cette charte des transporteurs est venue à point nommé pour mettre un frein au désordre ambiant et l’anarchie qui prévaut dans ce secteur aussi bien en milieu urbain que suburbain. Cette initiative, fort louable du reste, est à souligner d’un grand trait notamment avec l’instauration d’un système de sanction pour traquer les opérateurs qui foulent au pied la réglementation . Dans ce contexte, nous apprenons que tous les transporteurs récalcitrants seront répertoriés dans une liste noire qui sera diffusée à grande échelle et que le nombre de contraventions et autres infractions a dépassé l’année dernière les 1200 opérateurs. Dans cette optique, il est prévu l’institution d’une commission de discipline de wilaya pour les transporteurs et que cette dernière aura un rôle beaucoup plus opérationnel que répressif avec cette nette particularité visant à mettre le chauffeur et le receveur dans un même sac. Aussi, il est exigé une tenue personnalisée pour le chauffeur et le receveur, à l’exemple de ce qui se fait à l’entreprise publique de transport urbain (ETO). Le tendon d’Achille demeure cependant le contrôle lorsqu’on sait que seul trois inspecteurs assurent cette opération avec tout ce que cela suppose comme contraintes face à un parc aussi important avec ses 1800 bus. Une situation rendue difficile par la multiplicité des opérateurs exerçant au niveau des 183 lignes et agissent le plus souvent en ordre dispersé. En effet, outre les 1900 bus, il y a 7468 taxis et 4118 camions de transports de marchandises. Il importe de souligner que la ville d’Oran dispose de trois gares routières (patrimoine communal) notamment à El Hamri, les ex-Castors et Yahmoracen. Cette dernière est dotée d’un gestionnaire. S.Z.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)