Algérie

En bref'

En bref'
Afghanistan - Turquie - Istanbul accueillera aujourd'hui, mercredi, une conférence internationale qui a pour objectif d'encourager la coopération régionale afin de rétablir la paix et la prospérité en Afghanistan, pays ravagé par la guerre. Une vingtaine de pays et d'organisations, parmi lesquels tous les voisins de l'Afghanistan, sont attendus à Istanbul pour cette conférence placée sous le thème «Sécurité et coopération au c'ur de l'Asie» par les co-organisateurs, la Turquie et l'Afghanistan.
Côte d'Ivoire : opposition - Le camp du Président ivoirien déchu, Laurent Gbagbo, a réclamé, hier, mardi, un report des législatives prévues le 11 décembre prochain, se redisant prêt à participer au scrutin si ses conditions ' libération de ses détenus notamment ', étaient satisfaites. Gbagbo et une centaine de personnalités de l'ancien régime sont détenus pour crimes de sang, atteinte à la sûreté de l'Etat ou crimes économiques. L'ex-Président a été arrêté après une crise de plus de quatre mois, née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle de 2010.
Kenya - Somalie - Les insurgés islamistes somaliens, les shebab, ont affirmé, hier, mardi, avoir tendu une embuscade à un convoi de troupes kenyanes dans le sud de la Somalie, attaque qui n'a pas été confirmée dans la soirée par l'armée kenyane. Cette dernière est entrée en Somalie mi-octobre dernier afin de neutraliser les shebab, qui contrôlent la plus grande partie du sud et du centre de la Somalie. Nairobi accuse les insurgés d'avoir violé son intégrité territoriale, notamment lors d'une série de récents enlèvements d'Européennes sur son sol.
Libye : gouvernement - Le Conseil national de transition libyen (CNT) a chargé le technocrate, Abdel Rahim al-Kib, de former un gouvernement intérimaire d'ici au 23 novembre prochain avec la lourde tâche de désarmer le pays et de remettre l'économie sur pied. Ingénieur et universitaire, M. Kib doit aussi faire face à une lutte de moins en moins feutrée entre les différents courants du CNT, issus de l'ancienne rébellion qui a mis fin à 42 ans de régime de Mouammar Kadhafi, après un conflit armé dévastateur de huit mois.
Tunisie : politique - Le chef du parti Ettakatol de centre gauche qui a obtenu 21 sièges à l'élection du 23 octobre dernier, a plaidé, hier, mardi, pour un gouvernement d'«intérêt national» et prôné le dialogue avec tous les élus de l'Assemblée constituante. Mustapha Ben Jaâfar entend également être «une locomotive» pour les forces du centre et de la gauche au sein de l'assemblée issue de l'élection remportée par le parti islamiste Ennahda avec 90 sièges.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)