Algérie - Revue de Presse

Électrification rurale



Le programme 2005 adjugé Sonelgaz vient d?innover dans sa méthode d?octroi des marchés pour le programme d?électrification rurale. Les entreprises publiques et privées intéressées ont été conviées hier à assister au dépouillement des offres commerciales avec attribution séance tenante des contrats. Le programme d?électrification rurale pour l?année 2005, qui est financé sur le budget de l?Etat, devrait coûter 7 milliards de dinars, a indiqué à la presse Noureddine Boutarfa, PDG de la compagnie. Sonelgaz n?est que l?instrument d?application de ce programme et « nous devons faire en sorte que ces deniers soient bien utilisés », a déclaré à la séance d?ouverture le PDG de la compagnie. Présent à l?occasion, le secrétaire général du ministère de l?Energie et des Mines, a évoqué la tradition qui s?est installée dans le secteur qui permet plus de rigueur, plus de transparence dans l?attribution des marchés avec un minimum de temps. Le programme 2005 va consister à alimenter près de 27 000 nouveaux foyers (27 133 branchements) avec la réalisation de 3047 km de lignes en réseau aérien et souterrain et l?installation de 1171 postes de transformation. Avec la réalisation de ce programme, le taux d?électrification qui est supérieur à 96% devrait passer à 97-98% à la fin de l?année 2005, selon le PDG de Sonelgaz. Il faut rappeler que le taux d?électrification était de 55% en 1977, selon Sonelgaz qui a toujours géré ce programme annuel. Depuis 1972, date du démarrage du programme centralisé d?électrification rurale, la méthode d?octroi des marchés consistait à rassembler les offres au niveau de Sonelgaz, de procéder au dépouillement au niveau interne et d?annoncer ensuite par courrier les résultats aux entreprises. Ce qui faisait perdre du temps pour le démarrage des travaux. Hier, l?hôtel El Aurassi a abrité une première, puisque le dépouillement se fait en présence de tous les soumissionnaires avec attribution séance tenante des projets. La salle du niveau B était pleine à craquer et les représentants des 73 entreprises de réalisation et 30 entreprises d?études écoutaient religieusement les chiffres contenus dans les plis et qui étaient affichés instantanément sur écran. Un logiciel devait ensuite élaborer le classement. Interrogé sur l?accueil fait à cette procédure, le PDG de Sonelgaz a indiqué que les petites entreprises l?ont accueillie favorablement. Néanmoins, Kahrif a émis une réserve prétextant le fait qu?elle pouvait prendre en charge l?ensemble du programme. La méthode choisie et l?implication de l?ensemble des entreprises qu?elles soient publiques ou privées sont dues au fait que Sonelgaz vise la réalisation totale du programme en 2005. Donner tout le marché à une seule entreprise peut aussi occasionner des retards, surtout que le travail de réalisation touche les 48 wilayas. Néanmoins, des critères ont été fixés. Le nombre d?entreprises intervenant par wilaya serait de 2 à 4 selon l?importance du programme. Les entreprises disposant de faibles moyens interviendront sur un nombre restreint de wilayas. Fait important, les entreprises qui ont été défaillantes sur les programmes antérieurs sont exclues. L?évaluation des offres sera unique et établie par une commission nationale d?évaluation (CNEO). Sur les 22 wilayas où le programme est inférieur à 50 km, le premier aura 70% du marché et le second 30%. Sur les 21 wilayas où le programme est compris entre 50 et 100 km, le premier aura 60%, le deuxième 25% et le troisième 15%. Sur les 5 wilayas où le programme est supérieur à 100 km, 4 entreprises se partageront le marché (50, 20, 15 et 15%). Les entreprises classées 2e et plus doivent s?aligner sur le prix de l?entreprise la moins-disante. Au début de l?année, la même opération sera effectuée pour le programme de distribution publique de gaz naturel. Il concernera 150 localités, soit 80 nouvelles localités et 70 localités de l?ancien programme. Actuellement, le taux de pénétration du gaz naturel est de 35% si l?on ajoute le programme 2005, et l?objectif serait de le porter à 90% d?ici à 2010 selon Sonelgaz.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)