Algérie

Élections partielles


« Un épisode de plus », selon le MAK Le Mouvement pour l?autonomie de la Kabylie (MAK) de Ferhat M?henni a estimé que les dernières élections locales « ne sont qu?un épisode de plus qui retarde l?avènement d?une véritable alternative politique, sociale et culturelle en Kabylie ». Dans un communiqué transmis à notre rédaction hier, le MAK considère que « ceux qui s?autorisent aujourd?hui à s?adjuger des satisfecit, alors que près de 70 % des électeurs ont boudé les urnes, sont en déphasage total avec les aspirations aux changements du peuple kabyle ». Pour le MAK, « il est à craindre que les appétits de pouvoir, consolidés avec des alliances conjoncturelles, ne prennent le pas sur les véritables attentes populaires. L?absence de légitimité mettra les élus, une fois de plus, en position de dominés face à l?administration, à travers les pouvoirs étendus des chefs de daïra et des walis. Cette position remet en cause tout projet capable de générer des ambitions collectives porteuses d?espérance ». Le mouvement de Ferhat M?henni a estimé, en outre, que la réémergence de l?ex-parti unique lors de ces élections « montre que le plan de normalisation de la Kabylie a gagné ses premiers espaces » avant de considérer que ce sont « les forces politiques kabyles qui ont régressé au point de se confondre par la pratique au FLN ». Le MAK dit lancer un appel « à toutes les forces vives de la Kabylie pour ouvrir un large débat sur l?avenir et le devenir de la région ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)