Algérie

Élections Législatives

Paris ouverts à Djelfa Avant même le jour fatidique du 17 mai, l?ambiance électorale est déjà à son paroxysme. Si beaucoup de noms plus ou moins à succès sont évoqués, pour le RND la mémoire n?a pas manqué de jouer son rôle en faisant une figure qui a incontestablement marqué la scène socio-politique locale. Après la rétractation presque certaine du ministre de l?Environnement, le parti d?Ouyahia semble privilégier la carte gagnante de K. Amraoui, maire de Djelfa de 1997 à 2002 et actuellement directeur de l?éducation à Tiaret. Pour le reste de la troupe, tous les candidats sont à égalité de chances avec un avantage non négligeable pour le secrétaire de wilaya, M. Touissat. Contacté hier par téléphone, Miloud Chorfi, porte-parole du RND, n?a ni confirmé ni infirmé cette perspective qui s?ouvre de plus en plus, laissant probablement à Ouyahia le temps de trancher. Au MSP, il ne reste plus qu?à entériner le consensus obtenu lors des précédentes assemblées générales autour du président du bureau de wilaya, M. Mahmoudi. Contacté hier, celui-ci, sans faire de déclaration en signe de dénégation, a préféré citer les noms des autres protagonistes, en l?occurrence M. Benahmed, membre du madjlis, Belhadj, vice-président à l?APW, et Brahimi, directeur exécutif à Laghouat. Au FLN, les échos d?une dure bataille parviennent d?Alger, même si des proches du sérail soutiennent que les trois premières positions n?échapperont pas à trois poids lourds. Il s?agit respectivement de A. Bencherif, ancien maire de 1980 à 1985 qui fait figure de favori et surtout à même de financer entièrement la campagne électorale, M. Bradaï, ex-mouhafedh, membre du BP et ancien président du groupe parlementaire au Sénat, désigné dans le tiers présidentiel, et enfin Benderrah Mostefa, ancien député et président du club de football de l?IRON. La quatrième place se jouera entre MM. Megouas et Daïkach, tous deux vice-présidents à l?APW d?extraction tribale sahraouie, une communauté incontournable. Pour sa part, le PT a jeté son dévolu sur M. Sekta, membre du conseil national et de l?APW. Le FNA a, quant à lui, choisi M. Ammour, membre de l?APC de M?liliha. Ahd 54 a opté pour M. Bensadok, directeur adjoint au secteur sanitaire de Djelfa et tout indique qu?il pourrait créer la surprise en raison de son appartenance à une tribu nombreuse.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)