Algérie

El Bayadh : Les hôtels « menacés » de fermeture


Les propriétaires des établissements hôteliers ont été, récemment, mis dans l’obligation de se conformer aux critères légaux qui régissent le secteur, sous peine de faire les frais d’une décision de fermeture définitive qui les priverait de la poursuite de leur activité.

L’injonction émanant de la direction du Tourisme de la wilaya intervient suite à des visites d’inspection effectuées, dans ces lieux, par une commission d’évaluation qui a mis à découvert toute l’étendue des mesures d’urgence qui doivent être introduites sur la pratique, afin de l’assainir des innombrables tares. Véritables bouges, les quatre hôtels qui constituent l’essentiel de l’infrastructure touristique locale, visités par une affluence qui fluctue au gré des saisons, retenant même des cohortes de mendiants en provenance des wilayas limitrophes, n’ont jamais retenu, de la part de leurs exploitants, une gestion appropriée en matière d’équipement et d’hygiène. Pour finir par ressembler à des dortoirs crasseux où ni la literie rudimentaire n’est renouvelée, ni les chambres nettoyées. Si les hôtels dénommés "Hauts Plateaux" et "Ksel" à El Bayadh sont suffisamment espacés pour prétendre, après l’opération de relookage, accéder à un classement, les deux autres, dont l’un à Bougtob, ne disposent pas de suffisamment de chambre pour continuer à offrir le gîte à des voyageurs. La direction du Tourisme, qui a fixé un ultimatum pour le 31 Décembre prochain aux tenanciers afin d’apporter les aménagements nécessaires qui leur permettront de figurer dans le guide touristique en voie d’élaboration, ne nourrit pas un optimisme démesuré quant au règlement de ce lourd contentieux. Et il est plus que probable qu’au moins trois des établissements précités ne soient éliminés par la procédure qui a été imposée. L’occasion que ces mesures de redressement ont esquissée a été mise à contribution par les gérants d’auberges et autres dortoirs publics, pour mettre la clé sous le paillasson et déserter un commerce devenu soudain périlleux. L’absence d’un investissement externe qui pourvoirait la région en lieux d’hébergement et de restauration décent renvoie ce souhait à des échéances indéterminées.



Il est important d'imposer aux gerant des hotels un minimum de classe à offrir aux clients. J'entend dire par classe les principes elementaires de l'hotellerie à savoir Hygienne et cadre d'accueuil. Moi meme je comptais monter à EL BAYADH dans le but de une prospection visant une eventuelle ouverture d'une antenne de ma societé à EL BAIDHA mais voilà que la premiere question que je me suis posée:" Y a-t-il des hotels propres ou je pourrai me reposer du voyage et apprecier le sejour pour une une prospection munitieuse??"mais voilà que je n'ai rien trouvé à part cet article. En un mot j'approuve pleinement la pression des autorités sur les gerants des hotels en Algerie
ADAOURI Mohamed - Gerant d'une sarl - Alger
17/05/2008 - 1319

Commentaires

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)