Algérie - Revue de Presse

Enseignants contractuels de Tizi Ouzou Trois années sans salaire Les enseignants contractuels de la wilaya de Tizi Ouzou sont sans salaire depuis trois ans. La direction de l?éducation, qui s?est engagée à rattraper ce retard avant la fin du mois de juin dernier, n?a pas tenu sa promesse, apprend-on de la coordination des enseignants contractuels de la wilaya. «  Le directeur de l?éducation nous a assurés de régler notre problème avant la fin du mois de juin dernier et jusqu?à ce jour nous n?avons rien reçu », s?indigne un enseignant contractuel. Et d?ajouter : « Nous sommes livrés à nous-mêmes et personne ne semble vouloir nous aider. » De nombreuses requêtes ont été adressées au ministère de l?Education. Elles sont restées lettre morte. Le wali, qui a été interpellé pour mettre fin à leur calvaire, n?a pas donné suite à leurs doléances, indiquent les représentants de cette coordination. La réunion, qui a eu lieu, au début du mois de juillet, entre l?ensemble des enseignants contractuels et le directeur de l?éducation, s?est soldée par d?autres promesses non tenues. Des représentants de ladite coordination nous déclare : « Nous avons pris attache avec le chef de service de la gestion de la paie qui nous a appris que le directeur de l?éducation, a dessaisit les responsables de ce service de la gestion du problème des enseignants contractuels. » Au service du contrôle financier, « nos dossiers, envoyés pour être visés par la responsable de ce service, sont entassés et mis de côté depuis des mois. La concernée a pris son congé d?été et ne reprendra son travail qu?au mois de septembre », affirment encore les enseignants. Leur détresse est plus grande lorsque, il y a une dizaine de jours, ils ont appris qu?ils « seront payés par tranches et les congés, les primes de rendement ainsi que les heures supplémentaires ne sont pas comptabilisés sous prétexte qu?ils ne sont pas couverts par la loi ». A ce propos, l?inspection du travail de la wilaya leur a affirmé le contraire. Par ailleurs, la coordination des enseignants contractuels annonce son retrait de confiance à la section syndicale locale de l?UGTA-SETE qui semble ne pas se solidariser avec eux depuis quelque temps. Devant cette situation qui perdure depuis trois ans, les enseignants contractuels ont adressé, il y a une dizaine de jours, une lettre au ministre de l?Education nationale où ils lui demandent, outre leur salaire, leur régularisation et leur intégration administrative. Soulignons enfin que ce retard accumulé dans le versement des salaires des enseignants contractuels se pose uniquement dans les deux wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaïa.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)