Constantine - Revue de Presse

Éducation



Une grève massivement suivie Le débrayage auquel a appelé la section locale du syndicat national des enseignants du secondaire Cnapest a été bien suivi avant-hier dans la ville de Constantine. M.Boumerdès, membre du bureau local du syndicat, nous révélera que le taux a dépassé les 80%. « Nos estimations font état de la participation de plus de 85% des enseignants, sauf peut-être pour le cas d?un lycée situé à Aïn Abid où le taux n?a pas dépassé les 25%. Sinon, nous pouvons considérer que le suivi est très encourageant et que notre but a été atteint », dira-t-il. Effectivement, nos propres sources font état aussi du suivi important des enseignants au niveau des lycées de la ville, comme c?est le cas aux lycées Ibn Badis et Zouaghi... Ce débrayage qui intervient deux jours après la reprise des cours dans les établissements scolaires ne concerne en fait que la ville du Vieux-Rocher. Notre interlocuteur nous précisera que le recours à cette grève émane d?une décision propre au bureau locale du Cnapest qui « a été prise après débats lors d?une réunion des membres de la section syndicale locale tenue le 18 décembre dernier au lycée Ahmed Bey, à laquelle ont pris part des représentants de 38 lycées de la ville ». Les participants à cette réunion avaient décidé alors de recourir (après adoption à l?unanimité) à une journée de grève prévue pour le 4 janvier, précédant ainsi la grève nationale de deux jours à laquelle a appelé le même syndicat pour les 9 et 10 janvier. Les raisons, qui ont motivé cette énième cessation d?activité dans les lycées, sont d?ordre socioprofessionnel, même si M.Boumerdès nous confiera que les enseignants de Constantine ont tenu à s?insurger contre l?autoritarisme du directeur de l?éducation. Notre interlocuteur dénoncera « les ponctions effectuées sur les salaires des enseignants à la veille de l?Aïd ainsi que l?énorme retard pris dans la réception du salaire de décembre, alors que les allocations familiales du même mois n?ont pas été encore payées ». Les enseignants ne comptent pas s?en arrêter-là, puisque ces derniers sont mobilisés pour la prochaine grève prévue les 9 et 10 janvier prochains. Par ailleurs, la section locale de la fédération des parents d?élèves nous a transmis un communiqué « faxé à partir de la direction de l?éducation de Constantine » où elle s?interroge sur les tenants et les aboutissants de cet arrêt de travail. Le communiqué indique que « l?arrêt semble obéir à des desseins obscurs », pour s?attarder par la suite à faire les éloges de la direction pour les services rendus au profit des élèves !
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)