Algérie - Revue de Presse

Éducation



L?école privée arrive L?ère de l?enseignement pédagogique jusqu?alors monopolisé par le secteur public, est enfin révolue ! Et place aux écoles privées désormais autorisées grâce à la promulgation de l?arrêté ministériel du 23 octobre 2004 et du décret n°04/90 daté du 24 mars 2004, stipulant, l?un comme l?autre, la création, l?ouverture et le contrôle des établissements privés consentis à partir de septembre 2005, pour tous les cycles didactiques allant du préscolaire jusqu?au secondaire, en passant par le primaire et le moyen. La nouvelle a été annoncée officiellement, lors de la journée d?étude organisée, à cet effet, par la direction de l?éducation de la willaya de Constantine, avec comme travaux, la présentation des modalités et étapes succinctes permettant aux éventuels demandeurs de concrétiser leur projeter. Pour ce faire, l?on apprend qu?une commission de wilaya présidée par le directeur de l?éducation et constituée du P/APC, des représentants des secteurs de la santé et de la Protection civile... sera ainsi chargée de l?étude préliminaire des dossiers et de leur conformité au cahier des charges, de la visite des sites censés accueillir les structures et de l?élaboration d?avis qui seront finalement soumis à la décision du ministre. Pour ce qui est du profil de l?éventuel fondateur de l?école privée, il faut dire que la barre a été placée assez haut. En effet, au-delà de justifier de la nationalité algérienne et être en situation régulière vis-à-vis de la loi, le demandeur doit être titulaire d?un diplôme universitaire et avoir à son actif un minimum de cinq années d?expérience dans le domaine de l?enseignement. Concernant les prestations pédagogiques, celles-ci doivent impérativement être conformes à celles prodiguées dans les établissements publics, en assurant entre autres les mêmes conditions de scolarité et en se pliant aux critères d?évaluation et de passage pour les élèves, actuellement en vigueur. Il faut dire que la rencontre a été l?occasion pour le directeur de l?éducation de secouer, sur un ton réprobateur, les cadres dudit secteur et de remettre en question la mauvaise gestion et le laisser-aller caractérisant certains établissements. Des constats sommés de se redresser, surtout avec l?arrivée du nouveau paramètre de la concurrence.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)