Algérie

14e Festival National du Film du Caire

Chahine snobé par le jury Le 14e Festival national du film du Caire s?est achevé le 30 avril dernier, avec le triomphe de deux films qui ont pourtant soulevé beaucoup de remous, de controverses, de fatwas islamistes contre les réalisateurs Shérif Arafa et Khaled Youssef. Le Caire (Egypte). De notre envoyé spécial Le premier pour son film Al Gazira (l?île) et le second pour Heena Maysara (Jusqu?à ce que tout s?arrange). Al Gazira a raflé 5 prix, dont le meilleur prix d?interprétation masculine pour Ahmed Al Sakka et féminine pour Hind Sabry, l?actrice tunisienne qui a joué dans les films de Moufida Tlatli, Nouri Bouzid et qui a émigré définitivement en Egypte. Le récit est basé sur la vie réelle des barons de la drogue en Haute Egypte. Le public misri aime apparemment les films de gangsters puisque Al Gazira a déjà rapporté 5 millions de dollars au box-office. Il est de même pour l??uvre de Khaled Youssef (qui est par ailleurs un proche collaborateur de Youssef Chahine) : Heena Maysara, un drame social qui se déroule dans les bas fonds du Caire et interprété par Amr Abdl Gallel et Hata Fakker. Ce film a causé beaucoup d?agitation et a fait couler beaucoup d?encre à cause d?une scène où deux femmes s?embrassent. Les salles étaient débordées de monde, appâté par une histoire « hot » que les islamistes vouaient aux gémonies... Mohamed Khan, l?auteur de L?Appartement d?Héliopolis, film qui était cette année candidat aux oscars des films étrangers, a reçu le grand prix d?honneur ; son épouse Wassam Souliman, qui a écrit l?histoire a reçu le prix du scénario. Saâd Hendawi a obtenu le prix de la première ?uvre pour son film Le 7e Ciel, joué par Leïla Aloui. Youssef Chahine, 81 ans, est reparti sans rien, le jury s?étant désintéressé de son film Heeya Fawda (Chaos), un portrait du chef de la police cairote effrayant et ultra-corrompu... Chaos a pourtant très bien marché depuis sa sortie nationale, en faisant plus d?un million et demi d?entrées, un record absolu dans la carrière de Chahine, ce qui est une bonne consolation pour le patron de MisrFilm International, sa compagnie de production. Une autre satisfaction aussi : Rotana, la puissante société audiovisuelle du prince saoudien Waleed Bin Talal a acheté (très cher, dit-on) tous les droits de distribution internationale de Chaos. Youssef Chahine va pouvoir savourer son succès, même si le jury du Festival national du Caire l?a oublié dans ses choix.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)