Algérie - Revue de Presse

Du nouveau chez Volkswagen


La nouvelle Fox disponible en 2005 Grisé par le succès inattendu de la Gol, Sovac, distributeur exclusif de la « voiture du peuple » allemande en Algérie, déclinera ses véhicules de plus en plus en brésilien. Mourad Eulmi, cogérant de Sovac, a annoncé cinq nouveaux véhicules disponibles en 2005. « La Fox en fera partie », avait-il affirmé lors de la conférence de presse qu?il a animée hier en compagnie des responsables allemands de la zone Afrique du Nord-Moyen-Orient. « D?autres pistes hors Brésil sont étudiées », avait-il ajouté. Pour information, outre Gol et Polo Classic, déjà disponibles et la Fox à venir, la marque allemande produit dans ses usines brésiliennes la légendaire Santana et la Variant qu?on pourrait voir débarquer. « Le choix de ce type de véhicules produits selon les standards VW au Brésil a été adopté pour placer la marque dans le segment de véhicules vendus autour de 700 000 DA et concurrencer les Français qui ont su réduire leurs coûts de production en allant en Turquie », a expliqué Rolf-Peter Poersch, responsable régional des ventes. Selon lui, 50% des ventes en Algérie se situaient autour de cette somme, l?autre moitié de marché dépasse le million de dinars, l?importation de véhicules Volkswagen typiquement brésiliens permet à la fois d?être présents dans ce marché, mais aussi de satisfaire les amateurs algériens de brésiliennes. « Une grande partie des clients qui ont commandé la Gol a eu une Passat, ça explique l?engouement des Algériens pour ce type de voitures, fiables et robustes », a précisé Mourad Eulmi, qui espère atteindre les 10% de parts de marché cette année et écouler 1500 Gol tous types. L?après-vente a été abordé par Fritz Notbaum et Gunter Hein, tous deux responsables de ce volet dans la région. « Nous sommes là pour former nos confrères aux méthodes de travail et aux standards VW », ont-ils expliqué. Des formations de vendeurs seront effectuées pour les agents travaillant dans les huit concessions Sovac, formations validées par un diplôme officiel, a-t-on appris. 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)