Algérie

Djidiouia Un séminaire pour promouvoir la culture de l'artichaut


La bibliothèque communale de la ville de Djidiouia a été honorée hier en abritant le 3ème séminaire régional sur le développement de l'artichaut. Cette rencontre vise à inviter les agriculteurs intéressées à s'organiser en coopératives capables de s'initier, épaulés par la chambre de l'agriculture, aux nouvelles techniques d'irrigation et à introduire massivement les nouvelles variétés de plants à même de concurrencer les produits déjà compétitifs sur le marché européen. La journée aura permis de regrouper côte à côte les fellahs de la région et les spécialistes, dont les chercheurs de l'université de Chlef, les ingénieurs des firmes Profert et Syngenta, chargés des procédures de fertilisation du sol et de la lutte contre la noctuelle de l'artichaut. L'autre invité de ce séminaire est le représentant la SODACOMED, société chargée de l'exportation du produit. Les intervenants sont longuement revenus sur les effets de la salinisation et de l'alcalinisation sur le périmètre du bas-Cheliff, d'où le recours à l'usage des fertilisants et des produits phytosanitaires. Une attention particulière a été signifiée aux agriculteurs sur les méfaits des forages riches en sodium, d'où le rétrécissement de la surface arable, passée de 2.670 ha à 1.200 ha en 2007, mais qui n'a pas découragé ces agriculteurs saisissant l'opportunité d'exposer des variétés hybrides, telles que le violet d'Alger, le blanc d'Oran ou encore le Concerto, vivement appréciées par le Pr. suisse Marcel Kuper du centre international de coopération en recherche agronomique.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)