Algérie - Revue de Presse

Djelfa



Le wali rappelle à l?ordre les élus Sur un ton qui se voulait conciliant mais néanmoins empreint de fermeté, le wali s?est adressé, mercredi dernier, aux élus des 36 communes de la wilaya ainsi qu?aux directeurs de l?exécutif lors d?une réunion organisée au siège de la wilaya ayant pour objectif l?évaluation de la situation après les événements qui ont secoué la commune de Birine, il y a un peu plus d?une semaine. « La première question est de savoir si nous sommes à la hauteur. Apparemment non », a commencé par dire le premier responsable de la wilaya qui avait du mal à contenir sa colère au moment où il passait en revue les problèmes posés au niveau de certaines APC (blocages, différends entre élus, pratique du tribalisme...) mais surtout en parlant des requêtes qui lui on été remises par les citoyens, lors des visites qu?il a effectuées au niveau de toutes les communes que compte la wilaya : « Beaucoup d?élus doivent impérativement changer de mode de gestion car la commune n?est ni une entreprise familiale ni un bien personnel. Seul l?intérêt général doit primer », ajoutant que souvent les populations sont livrées à elles-mêmes et exaspérées par l?indifférence et l?absence des responsables locaux. « 17 P/APC n?habitent pas dans leur commune. Ils sont sommés de rester sur place et de prendre en charge les problèmes quotidiens des citoyens auxquels il faut accorder un minimum de respect et de disponibilité. » Il est intolérable que le comportement irresponsable des élus incite les jeunes à se révolter, dira encore le wali. Evoquant les grèves qualifiés d?illégales observées au niveau de certains établissements scolaires et la manipulation des élèves par quelques enseignants, le premier responsable de la wilaya sera on ne peut plus clair : « Nous savons qu?il existe une administration parallèle au niveau de la direction de l?éducation qui s?attelle à briser tout élan pouvant aider au redressement du secteur. Nous ?uvrerons contre ces éléments qui sans conscience aucune se permettent de prendre nos enfants en otages et de les inciter à participer aux manifestations de colère. » Hamou Ahmed Touchaoui demandera également aux membres de l?exécutif et aux chefs de daïra de sortir de leur bureau et d?aller vers la réalité du terrain. Le discours du wali, qui a duré plus de deux heures, se voulait un message clair et une mise en garde évidente. Les élus et les responsables locaux sont mis devant leurs responsabilités pour éviter que les événements de Birine ne se reproduisent dans cette wilaya connue pour la sagesse et l?hospitalité de ses habitants.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)