Algérie

Distribution de l'eau potable à Tipasa La Seaal supplante l'ADE

Distribution de l'eau potable à Tipasa                                    La Seaal supplante l'ADE
Même les 9 autres localités où l'eau est gérée par les services de l'APC : Attatba, Larhat, Mousselmoun, Gouraya, Damous, Beni Mellek, Aghbal, Sidi Sémiane et Hadjret Ennas, sont concernés par le contrat signé le 19 décembre dernier.
La Société de l'eau et de l'assainissement d'Alger (Seaal) gère désormais l'eau à travers la wilaya de Tipasa, et ce, depuis le du 1er Janvier 2012, apprend-on auprès du directeur de l'Algérienne des eaux (ADE) Tipasa, M. Mohcen Dia. 'Le contrat a été finalisé le 19 décembre en présence des autorités locales et actuellement nous dressons un état des lieux', indique notre source qui n'est cependant pas en mesure de nous préciser le montant de l'accord de partenariat signé entre les deux parties. 'Pour le moment présent, nous sommes en phase de diagnostic du réseau de distribution de l'eau potable, du fonctionnement de l'ADE ainsi que des carences et des problèmes liés à la gestion', précise notre source. Revenant sur les moyens humains et matériels, notre interlocuteur que l'aspect a pris en ligne de compte les métiers spécialisés de l'eau, les cadres dirigeants ainsi que les différents métiers comme ceux de la plomberie, la soudure et des agents d'exécution, cite M. Dia à titre d'exemple. Le 2e volet quant à lui concerne la remise à niveau du réseau d'eau et de l'assainissement, les stations de pompage, les forages et les conduites.
Cependant, pour une eau disponible H24 dans le robinet de la ménagère, notre source indique que cela se fera graduellement jusqu'à l'horizon 2016. Interrogé sur les cas spécifiques des communes de Fouka et de Koléa qui connaissent depuis la mise en service de l'unité de dessalement de Fouka-Marine de multiples et nombreuses fuites, notre source répond qu'en moyenne les éléments de l'ADE réparent quelque 5 fuites par jour sur la base d'un planning établi, tout en dévoilant que près de
20 000 m3/jour sont mis à la disposition du citoyen pour les localités suscitées pour une estimation évaluée à 25 000 m3/jour. Quant au cas spécifique de la commune de Attatba où l'eau n'est pas distribuée équitablement entre les différents quartiers de la localité, selon certains interlocuteurs natifs de la localité en question, M. Dia relève que ce cas précis ne relève pas de la direction de l'ADE Tipasa mais des services de la commune et de citer les 9 autres localités où l'eau est gérée par les APC : Attatba, Larhat, Mousselmoun, Gouraya, Damous, Beni Mellek, Aghbal, Sidi Sémiane et Hadjret Ennas. Cependant, ajoute notre source, ces localités sont concernées par le contrat remporté par Seaal qui ne va pas seulement gérer l'eau à Tipasa mais aussi elle va prendre en charge la formation du personnel de l'ADE. Tipasa renferme en tout et pour tout quelque 28 communes et lors de ses différentes visites, le wali n'a pas manqué de relever les aspects à la distribution de l'eau, question maintes fois soulevée par les citoyens de la wilaya. L'ADE Tipasa a connu dans un passé récent des remous qui se sont soldés par la nomination d'un nouveau directeur à sa tête.
M.D.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)